Publicité

Au tour de Gregory Charles de se faire varloper par Sophie Durocher

Après avoir écorché sévèrement Céline Dion, puis Ginette Reno, voilà que c'est au tour de Gregory Charles de faire l'objet d'un article dur de la part de Sophie Durocher.

Le problème? La chanson que celui-ci a écrite et composée pour le 375e de la ville de Montréal et pour laquelle il a reçu la coquette somme de 10 000 $ de la part du Maire Denis Coderre. Cette histoire a été révélée en primeur dans les pages du Journal de Montréal.

Si l'éditorialiste n'est pas d'accord avec cet investissement de fonds pris à même les poches des contribuables (on peut lui concéder ce point), elle s'attaque plus particulièrement à la chanson elle-même, voire la plume de Gregory Charles.

Voici quelques extraits enflammés de son texte :

« Même mon fils de 10 ans est plus inspiré que ça quand il m’écrit des poèmes pour la fête des Mères. Et en plus, il l’accompagne d’un collier en macaroni. »

« La seule chose de positif que je peux écrire sur cette chanson, c’est qu’au moins, pour le Bye Bye 2018, les scripteurs n’auront pas besoin d’écrire une parodie de chanson pour se moquer des festivités du 375e. La toune est déjà écrite. »

« Si j’avais été à votre place, et que j’avais donné 10 000 $ à Gregory Charles, et qu’il m’était arrivé avec ce brouillon médiocre, je lui aurais donné un gros zéro et je l’aurais renvoyé dans sa chambre pour refaire ses devoirs. »

La chanson en question est titrée « Blues de Montréal ». Elle peut être entendue ici.

Croyez-vous que Sophie Durocher a misé juste cette fois?