Showbizz.net - Télévision, cinéma, stars & spectacles!

Publicité

Amber Heard renonce à poursuivre Johnny Depp au criminel

Les choses vont plutôt mal pour Johnny Depp. Après la mort récente de sa mère, l'échec d'Alice Through the Looking Glass aux guichets et son horrible séparation médiatisée avec sa femme, les preuves incriminantes de violence conjugale s'accumulent.

Alors que l'équipe de Depp répliquait avec virulence à chacune des accusations faites par Amber Heard, on se fait plus discret depuis quelques jours. La raison est bonne : Amber Heard a fait publier dans le magazine People plusieurs photos, prises à différents moments de la relation, sur lesquelles on la voit avec des blessures au visage.

De même, un échange par textos qui date de 2015 entre elle et le gérant de Depp, Stephen Deuters, a aussi été dévoilé par ET. Dans cette discussion, le gérant dit : « Je suis consterné. Quand je lui ai dit qu'il t'avait donné un coup de pied, il s'est mis à pleurer. C'était dégoûtant et il le sait ».

L'actrice répond à ce commentaire ainsi : « Il l'a fait plus d'une fois. Tokyo, sur l'île, Londres (tu te souviens?!) et je reste toujours. Je me dis toujours qu'il reprendra du mieux. Et ensuite, à tous les 3 mois ou presque... »

Malgré tout cela, le site TMZ indique aujourd'hui que l'actrice aurait renoncé à faire une déposition officielle à la police pour violence conjugale, ce qui aurait pu signifier de la prison pour Depp. Pourtant, l'avocate de l'actrice, Samantha Spector, indiquait depuis plusieurs jours que sa cliente irait de l'avant avec cette déposition.

L'actrice aurait avoué toujours aimer Johnny Depp et ne pas vouloir « l'enterrer vivant ». L'actrice pense que la déposition occasionnerait une poursuite au criminel et une inculpation, ce qu'elle ne souhaite pas pour son ex-mari.

Les détails entourant cette séparation sont de plus en plus choquants et continuent de faire la manchette. Johnny Depp et son équipe n'ont pas répliqué depuis la publication des textos incriminants.

Des personnes continuent toujours de défendre Johnny Depp, notamment deux gardes du corps qui étaient dans la maison du couple le soir de la présumée dernière violence conjugale. Ceux-ci ont indiqué n'avoir été témoins de rien, bien qu'ils étaient à quelques pieds de la chicane qui avait lieu et pensent que Amber Heard a menti. Une saga à suivre...