Critique et Galerie de photos

Véronic Dicaire chante sous la pluie au Festivent 2016

Immédiatement après avoir constaté la longueur du setlist du spectacle de Véronic Dicaire (voir plus bas), on se doutait que nous allions avoir droit à une soirée sans temps mort. Pas de place ici pour les pertes de temps. Il fallait un show bien rodé et une interprète compétente pour livrer la marchandise, et celle-ci a été, il faut le dire, plus que parfaite.

De Beyoncé à Marjo, en passant par Pink, Sheryl Crowl, Joe Bocan et Mitsou, Véronic Dicaire peut imiter n'importe quelle interprète féminine du monde de la musique. Elle a tout de même certains classiques indémodables, dont Céline Dion, Marie-Mai, Marie-Chantal Toupin et, bien sûr, la grande Ginette Reno, qu'elle a gardée pour la toute fin. L'une de ses imitations les plus impressionnantes reste encore et toujours son Isabelle Boulay qui s'extasie de tout et de rien. Dicaire s'est même permis une petite improvisation en pastichant l'interprète du Saule inconsolable : « Vous avez tous l'air d'une gang de Slomo », a-t-elle déclaré en constatant l'allure de ses spectateurs, qui avaient revêtu leurs ponchos multicolores pour se protéger des intempéries.

Parce qu'il faut le dire, la pluie est venue gâcher la soirée de plusieurs, qui ont choisi de quitter en masse une quarantaine de minutes après le début de la représentation. Un membre de l'équipe de Dicaire a même dû venir éponger la scène à un moment afin que la chanteuse et ses danseuses ne perdent pas pied sur le plancher mouillé.

Malgré la météo peu favorable, Véronic Dicaire a livré un spectacle énergique et diversifié qui aurait certainement fait danser beaucoup de Lévisiens dans de meilleures conditions.