Showbizz.net - Télévision, cinéma, stars & spectacles!

Publicité

Un Party! diablement réussi avec Québec Issime!

[{"type":"element","tagName":"p","attributes":[],"children":[{"type":"text","content":"Claudine Bourdages "}]}]

L’événement aurait pu s’appeler Party!, mais ne pas remplir ses promesses. Heureusement, Québec Issime déçoit rarement. C’est bel et bien à une fête endiablée, avec des chansons de toutes les époques, en français, en anglais, de toutes les thématiques, que la troupe saguenéenne nous convoque ces soirs-ci au magnifique Studio-Cabaret de l’Espace St-Denis (le Théâtre St-Denis qui s’est offert une petite cure de jouvence à la fine pointe de la technologie), juste à temps pour injecter une bonne dose de couleur dans les premières journées grises de ce milieu d’automne.

Party! a eu le temps de « jeunesser », comme on dit dans le jargon populaire, avant de sortir s’installer dans le clinquant de la métropole. Car voilà 20 ans que le spectacle cartonne à guichets fermés à Saguenay, s’imposant ainsi comme l’une des plus anciennes franchises de Québec Issime, avec Décembre et De Céline Dion à la Bolduc.

La formule Party! est fort simple et servira probablement de cadre parfait à nombre de partys de bureau et du temps des fêtes : un enchaînement d’une quinzaine de tableaux articulés autour de pots-pourris de différents thèmes : « Une belle histoire » et ses airs romantiques (« Paroles, paroles », « Pour un flirt », « Laisse-moi t’aimer »…), « Road Trip » et ses rythmes qui donnent envie d’évasion (« Sweet Home Alabama », « Born to be Wild », « Hôtel California »…), « Rock Alternatif » et ses légendes rebelles (« Smells Like Teen Spirit », « Zombie », « When I Come Around »...), « Pop Stars » et ses tubes de palmarès (« Footloose », « Girls Just Wanna Have Fun », « Sunglasses at Night », « Sweet Dreams »...)... et ainsi de suite.

On vibre des Beatles à Joe Dassin, de Charles Aznavour à Lady Gaga, d’Édith Piaf à MC Hammer, de CCR aux New Kids on the Block, Spice Girls, Backstreet Boys et Taylor Swift, nommez-les, ils sont plusieurs à y être. Danse latine avec « Besame Mucho » ou « Gagnam Style », il y en a pour tous les bassins; style hippie ou électro, on en sert pour tous les looks.

Seuls bémols : en plus d’être un peu prévisible, le menu musical de Party! ne sert nulle trace d’un moindre morceau québécois. On compte quelques pièces en français, certes, mais aucune signée chez nous. Réponse de Québec Issime à ce questionnement identitaire : son autre rendez-vous, De Céline Dion à la Bolduc, fait déjà amplement et entièrement la part belle au répertoire du Québec, et on a voulu explorer d’autres avenues pour Party! Dossier réglé.

Visuellement garni

Chaque mode représentée dans Party! comporte son univers visuel, avec ses costumes, perruques et accessoires. Devant nous, dans des tenues de circonstances, supportés par quatre musiciens, neuf chanteurs-danseurs très talentueux et tous en voix, dont Krystel Mongeau, gagnante de la plus récente édition de Star Académie (aussi à l’aise de chanter sur « Je vais t’aimer » de Sardou que de rocker « Highway to Hell » d’AC/DC), Sarah-Maude Desgagnés, diplômée de la même cohorte télévisée que sa collègue (particulièrement solide et expressive sur « Mon manège à moi » et autres refrains à envolées à la « I Will Always Love You »), ainsi que l’habitué des comédies musicales Philippe Berghella (qui s’approprie mieux que Martin Stevens son « Love is in The Air »). Sur « Shallow », dans le bloc « Love Scenes », Berghella et Claudine Bourdages envoûtent sincèrement.

La bande s’éclate sans ménagement et ne perd pas de temps à sprinter ses changements de vêtements entre les différents segments, passant des franges de la portion « Woodstock » aux robes disco scintillantes et moulantes de la vignette « Celebration ». Il y a certes un pas de danse plus maladroit ici, une fausse chevelure plus ou moins subtile là, mais les travers paraissent bien minimes quand on mesure l’ampleur de l’enthousiasme ambiant. Quand quelques interprètes téméraires s’aventurent parmi les tables au parterre pour « I Gotta Feeling », c’est la fiesta au plancher!

Party! est souvent délicieusement kitsch, parfois très léché, et toujours efficace. Les spectateurs se lèvent de leur chaise pour se trémousser, se déplacent dans les coins de la salle pour avoir plus de place à se démener, s’unissent à l’unisson sur les paroles de « Emmenez-moi » et autres couplets très familiers. L’auteure de ces lignes doit l’avouer : elle a lâché son ordinateur et levé les bras le temps d’esquisser les fameuses lettres de « YMCA », emportée par l’euphorie du moment.

Le décor principal de Party! constitue en un escalier offrant moult possibilités aux artistes, avec un gros écusson trônant haut derrière et suggérant le monde musical dans lequel on se trouve, en titres, motifs psychédéliques ou dessins, mais le Studio-Cabaret de la rue Saint-Denis a la jolie particularité d’offrir des écrans de projections circulaires à la grandeur de son espace. Celles qui accompagnent les multiples moments de Party! sont magnifiques.

Québec Issime présente le spectacle Party! au Studio-Cabaret de l’Espace St-Denis jusqu’au 30 décembre. Pour informations : quebecissime.net