Critique et Galerie de photos

Ti-Mé ramène La petite vie sur scène dans son gala ComediHa!

Ti-Mé animait son premier gala ComediHa! samedi soir au Grand théâtre de Québec. Le personnage de Claude Meunier a été accueilli par une foule généreuse (la plupart des artistes ont reçu une ovation debout à la fin de leur performance) et participative. Il a conclu son monologue d'introduction - moyennement réussi - par un numéro de danse dans lequel (comme dans son émission de télévision) un acrobate/danseur professionnel venait le remplacer incognito.

Le flegmatique Franky a ensuite pris le contrôle de la scène. Ses gags percutants et son caractère impassible ont su séduire l'assistance. L'illusionniste Luc Langevin a suivi avec un numéro de magie impressionnant, malgré qu'il n'était pas inconnu pour ceux qui suivent la carrière de l'artiste. Réal Béland, déguisée en « Shut up and Drive », animatrice « virile » de l'émission Le sexe est dans l'enveloppe, n'a rien apporté de nouveau. Le personnage a quant même plu aux festivaliers, qui l'ont ovationné généreusement. Jean-Thomas Jobin a proposé, quant à lui, un numéro déjanté à propos de certains commentaires qu'il aurait laissés dans les chambres d'hôtel qu'il avait récemment visitées.

« Ça s'appelle : Le livre de la jungle. Il y a un tigre, une panthère, des singes, et ... un ours.

S'il en a un de perdu dans cette histoire-là, c'est pas Mowgli!

Imagine qu'il y aurait un chevreuil dans Némo! »- Franky

La première partie s'est conclue sur une rencontre entre les deux personnages cultes de la carrière de Meunier; Ti-Mé et Dong. Pour l'occasion Dong était interprété par l'imitateur Benoît Paquette. Charles Tisseyre a même offert sa version de l'hurluberlu du Lundis des Ha! Ha! alors que les deux personnages se sont cachés derrière un paravent pour comparer leur voix. Un numéro qui manquait malheureusement de nerf.

Au retour de l'entracte, Ti-Mé à présenter « Le Ti-Mé Journal » avec son acolyte Pogo (Rémy Girard). Le numéro était amusant, mais pas hilarant. Le duo Sexe Illégal a enchaîné avec des pièces qu'ils présentaient comme « traduites de l'anglais ». Ainsi sont nés « Ah le gouda » et « Bernard Derome ». Vous pouvez d'ailleurs entendre ou réentendre ces perles ici. Katherine Levac a étonné avec un numéro sur sa « vie de grande ». L'humoriste est l'une des plus prometteuses de sa génération et il est impossible de ne pas tomber sous son charme. On l'aime tellement!

« Le Vieux Montréal c'est comme le Vieux Québec

sauf que tu te fais servir en anglais avec une attitude de marde! »- Katherine Levac

Les Denis Drolet, qui ont joué aux nouveaux animateurs de La soirée du hockey, et Mario Jean, qui a repris son personnage de la mascotte -qui ne fume plus; il vapote -, étaient les derniers invités du gala.

Après leur passage, un décor de La petite vie fut installé et la chanson thème de l'émission s'est mise à résonner dans le Grand Théâtre. J'avoue; j'ai eu des frissons! Thérèse est d'abord entrée (Diane Lavallée n'a rien perdu de son aisance sous sa perruque triangle), accompagnée par Réjean, toujours aussi crosseur. On apprend alors que Moman a quitté popa depuis huit ans déjà. Il est encouragé par sa fille, son beau-fils et son ami Pogo à faire une vidéo de présentation pour séduire des femmes via les réseaux sociaux. Cathy Gauthier et Virginie Coossa interprètent les femmes intéressées par le vieux grincheux barbu.

La chose se conclut sur des photos de Moman et un Ti-Mé avouant sa peine d'avoir perdu sa femme. On espère une suite quelque part, sur scène ou à la télé, parce que cette finale s'avère plutôt crève-coeur. Comme le
Ti-Mé Show
n'existe plus
, on peut s'imaginer que Claude Meunier ramènera sporadiquement ses personnages dans des événements comme le festival ComediHa! Du moins, on l'espère parce que c'est toujours un bonheur de retrouver ces guignols du petit écran qu'on a tant chéri dans les années 1990.