Showbizz.net - Télévision, cinéma, stars & spectacles!

Publicité
Critique et galerie de photos

Marie-Mai en met plein la vue aux fans de Québec

Avant tout, il y a une chose que je dois admettre. Ce n'est pas quelque chose qui est nécessairement facile à avouer pour une adulte de 31 ans sans enfant, mais... j'aime beaucoup Marie-Mai! J'ai découvert à quel point j'aimais Marie-Mai quand, ce soir, j'ai réalisé que je connaissais toutes les paroles des chansons de l'auteure-compositrice-interprète par coeur. Je ne me suis pas gênée d'ailleurs pour chanter haut et fort les textes de la diva, qui a livré une performance remarquable sur les planches du Capitole de Québec jeudi.

Entamant son spectacle dans un style hindou/gitan/bohème, la chanteuse, accompagnée de six danseuses, a lancé le bal avec les pièces « Je reviens » et « C.O.B.R.A. ». Elle a ensuite impressionné en interprétant la section rappée de la piste « Ne m'écoute pas », qui est chantée par Boogat sur l'album.

La première fois qu'elle s'est adressée au public, elle a précisé qu'elle avait eu énormément de plaisir à monter ce spectacle et qu'elle espérait que ses fans passent un bon moment en sa compagnie. Elle a aussi mentionné que cela faisait déjà deux ans qu'elle n'avait pas posé ses pénates dans la ville de Québec. Elle a, un peu plus tard, remercié ses fans de ne jamais l'avoir abandonnée. « Vous valez tout l'or au monde pour moi », a-t-elle déclaré avant d'entamer « Indivisible ».

En plus d'interpréter ses pièces les plus populaires dont « Qui prendra ma place », « Garde tes larmes » et bien sûr « C'est moi », qu'elle a qualifiée d'hymne au girl power, Marie-Mai a également risqué (pour notre plus grand bonheur!) quelques reprises, dont « Sorry » de Justin Bieber, « Black Space » de Taylor Swift et l'extraordinaire « Smells Like Teen Spirit » de Nirvana, qui sonne particulièrement bien dans la bouche de l'ancienne académicienne.

Véritable icône pour la jeunesse, la chanteuse a partagé un message de confiance en soi vibrant avec ses jeunes adeptes. « Soyez fiers d'être différents », a-t-elle dit avant d'attaquer la pièce « Différents », qu'elle décrit comme « un refuge pour les jeunes filles ». Armée d'une grande générosité, elle s'est ensuite engouffrée dans la foule en s'endiablant sur « Rien à perdre » avec ses danseuses et musiciens.

Le seul petit bémol qu'on pourrait soulever serait en lien avec la tendance de l'artiste à s'étendre sur la scène et ainsi disparaître aux yeux du public assis. Comme au St-Denis à Montréal il n'y avait pas de spectateurs debout à l'avant de la scène, on peut penser que le problème ne se posait pas alors, mais la configuration différente du Capitole nécessiterait peut-être quelques ajustements au niveau des déplacements... Mais nous sommes ici dans des peccadilles techniques.

Des costumes magnifiques, des projections et des éclairages dynamiques, une artiste humaine et entière et des musiciens compétents, voilà ce que nous offre une Marie-Mai en pleine possession de ses moyens au Capitole de Québec pour encore 11 spectacles.