Showbizz.net - Télévision, cinéma, stars & spectacles!

Publicité
Critique et Galerie de photos

Le party 80 de P-A Methot à Québec : Humour, musique et coupe Longueuil

Peu d'artistes québécois sont parvenus à remplir le Centre Vidéotron dans sa formule « théâtre » au maximum de sa capacité, mais P-A Méthot l'a fait ce samedi alors qu'il présentait son spectacle « P-ARTY 80 : Back to the coiffure! ». Beaucoup de gens s'étaient déguisés pour l'occasion. Il était d'ailleurs particulièrement étrange d'attendre en file pour les toilettes à côté d'une Madonna dans sa phase « Material Girl » et de se commander une bière après que trois Marty McFly du futur soient passés avant nous. La soirée promettait déjà !

Avant le début du spectacle, on est venu annoncer à la foule que l'humoriste Dominic Paquet ne monterait pas sur scène en raison du récent décès de son père, mais que deux de ses amis humoristes avaient accepté de le remplacer au pied levé.

Le spectacle s'est amorcé avec un P-A Methot vêtu d'un chandail des Nordiques de Québec en paillettes, des leggings brillants en imprimé léopard et une perruque blonde coupe Longueuil s'extirpant d'une Delorean ; que demander de plus ! Après une introduction bien menée, l'humoriste a dévoilé ses talents de chanteur et de batteur grâce à la pièce « Highway to Hell » de ACDC.

Jean-Claude Gélinas, alias Réjean de Terrebonne, a ensuite pris d'assaut la scène, au grand plaisir de la foule. Le personnage en est un particulièrement apprécié des gens de la Capitale (je ne fais, personnellement, pas partie de ces gens, mais il était indéniable - vu les rires francs et nombreux - que le « farfadet » avait l'estime du plus grand nombre). Philippe Bond, l'un des remplaçants de Paquet, est ensuite venu raconter une anecdote de son passage à l'émission La Guerre des Clans avec sa mère. Bond a séduit la foule grâce à son sens du rythme inimitable et son délicieux look Miami Vice.

Le groupe Les BB a enchaîné avec une interprétation dynamique de leurs succès « T'es dans la lune » et « Fais attention ». Après nous avoir rappelé quelques souvenirs concernant les succès cinématographiques des années 1980 (Indiana Jones,  Karate Kid et Rocky 3), P-A Méthot a chanté « Mickey » avec son band.

Julien Tremblay s'est ensuite emparé de la scène avec un aplomb sans pareil. L'humoriste de la relève a été la découverte et l'un des points forts de la soirée. Il a offert un numéro efficace, reprenant ce personnage de guitariste qu'il a présenté déjà à quelques reprises dans différents galas et avec lequel il remporte un beau succès. Il avait déjà charmé la foule avec son style et son ton différent, mais il l'a officiellement conquise en interprétant les chansons thèmes des émissions « Goldorak » et « Les Mystérieuses Cités d'or ». Tremblay est ensuite resté sur scène avec l'animateur et ensemble ils ont entonné « The Time of My Life » du film Dirty Dancing; un beau moment.

Avant l'entracte, le groupe pop québécois des années 1980 Men Without Hats est venu interpréter ses deux plus grands succès; « Pop Goes the World » et « The Safety Dance ».

La seconde partie fut légèrement moins efficace avec un numéro de Peter MacLeod sur la sexualité des adolescents dans les années 1980 (mentionnons quand même que l'humoriste a été ovationné debout par le public du Centre Vidéotron), une performance du groupe The Box (visiblement moins connu que les précédents artistes invités vu l'enthousiasme décroissant de la foule) et un monologue de François Massicotte - en short blanc et camisole bedaine - sur les différences caractéristiques entre les années 1980 et aujourd'hui. Martine St-Clair a clos les festivités avec des reprises de chansons célèbres datant de l'époque du K-way.

En somme, un party vintage duquel on gardera de bons souvenirs.