Showbizz.net - Télévision, cinéma, stars & spectacles!

Publicité
Critique

Justin Bieber à Québec : Un spectacle renversant malgré un chanteur blasé

Ne vous méprenez pas. J'ai hurlé comme une fillette, j'ai dansé à en avoir mal aux pieds et j'ai fredonné les paroles de ses chansons avec enthousiasme, mais ce n'est ni l'énergie ni la générosité de Justin Bieber qui m'ont encouragée dans cette voie.

L'auteur-compositeur-interprète canadien affichait ce soir une nonchalance plutôt déroutante. Évidemment, on connaît ses récents déboires, mais, malgré tout, on aurait espéré qu'il cache mieux son jeu. Le pauvre Justin ne paraît même plus être heureux de se retrouver sur scène. Il n'y a que lorsqu'il s'installe derrière sa batterie qu'il esquisse un sourire timide et un semblant de passion pour la musique.

Bieber se cache à peine d'utiliser une bande-son préenregistrée. Il ne fait même pas l'effort de faire du lip-sync, il laisse la trame jouer et s'attarde à ses mouvements de danse en mâchant sa gomme. Il a d'ailleurs oublié son micro à deux reprises après un numéro et a dû le rattraper in extremis dans son décor mouvant.

Il ne s'est jamais directement adressé à ses fans de Québec non plus, si ce n'est que pour réciter un texte appris par coeur, qu'il répète soir après soir, foule après foule.

Quand il demande l'âge des spectateurs présents - avant d'interpréter la pièce « Children » -, on comprend que le porte-parole de Calvin Klein a la cote auprès des adolescentes de 15 à 20 ans. Pas de surprise ici. Les deux jeunes filles choisies lors du concours #PurposeTourChildren ont fait du bon travail aux côtés de Bieber qui, lorsqu'il s'est adressé à elles, a souri pour une seconde fois au cours de la soirée.

Mais, malgré le flegme obstiné du chanteur, le divertissement qu'il offre en est un spectaculaire, qui vaut le détour. Une scène immense, du feu, des artifices, des trampolines, des danseurs accrochés à des harnais, une chute d'eau, un tapis roulant, des écrans gigantesques, une infographie exceptionnelle, une cage de verre, une plateforme suspendue, des costumes couverts de LED; Justin Bieber en met plein la vue avec ce spectacle, visuellement à la hauteur (peut-être même au-dessus) des attentes.

Il interprète plusieurs titres de son nouvel album, mais laisse quand même place à certaines pièces-clés de son passé, dont « Baby » et « Boyfriend », sur lesquelles ses fans s'égosillent. Bieber offre aussi un moment plus intime, assis sur un divan rouge, lors duquel il chante, entre autres, la populaire ballade « Love Yourself ». Il s'agit probablement d'ailleurs d'un des rares moments où l'auteur-compositeur-interprète s'exécute sans un préenregistrement.

Lors du rappel, il interprète la chanson « Sorry » dans une chute d'eau avec ses danseurs. Le résultat est magnifique et laisse les spectateurs sur une bonne note.

On s'imagine que bien des fillettes rêveront ce soir à ce petit rebelle de l'Ontario qui a conquis leur coeur malgré une triste désillusion. On souhaite sincèrement que Justin retrouve le bonheur de chanter, celui qu'il avait à ce moment-là :

Voici la liste des chansons interprétées lors du spectacle du 14 mai au Centre Vidéotron :

  1. « Mark My Word »
  2. « Where Are Ü Now »
  3. « Get Used to It »
  4. « I'll Show You »
  5. « The Feeling »
  6. « Boyfriend »
  7. « Love Yourself » (acoustique)
  8. « Home To Mama » (acoustique)
  9. « Been You »
  10. « Company »
  11. « No Sense »
  12. « Hold Tight »
  13. « No Pressure »
  14. « As Long as You Love Me »
  15. « Children »
  16. « Life is Worth Living »
  17. « What Do You Mean »
  18. « Baby »
  19. « Purpose »
  20. « Sorry »
  21. ** Précisons que nous n'avons pas pu prendre de photos lors du spectacle.