Showbizz.net - Télévision, cinéma, stars & spectacles!

Publicité
Critique

J'sais pas comment, j'sais pas pourquoi de Guylaine Tremblay : Redécouvrir Yvon Deschamps avec tendresse

C'est avec beaucoup de tendresse et d'amour que Guylaine Tremblay plonge dans le répertoire musical d'Yvon Deschamps avec le spectacle J'sais pas comment, j'sais pas pourquoi, qui était présenté en première médiatique au Capitole de Québec. Ce mercredi, la salle était bondée et le public était prêt à se faire remplir le coeur avec des discussions et des chansons sur les thèmes de prédilection de l'humoriste et poète, maintenant âgé de 86 ans; la vie, la mort, le bonheur et les préjugés qui meublent notre société.

Guylaine Tremblay voue une admiration sans bornes à Yvon Deschamps et son oeuvre, depuis toujours. Les textes sincères et inspirants de l'humoriste ont jalonné le parcours de la comédienne, de l'enfance jusqu'à aujourd'hui, agissant comme de véritables enseignements de vie. Celle-ci en a choisi une quinzaine pour son spectacle, dans lequel elle aborde aussi sa propre vie. Elle est accompagnée sur scène par quatre musiciens talentueux, avec qui l'on sent sa très grande complicité.

Guylaine Tremblay, toujours aussi attachante, tricote ses récits de vie avec comme fil d'Ariane les mots chantés d'Yvon Deschamps. Au coeur de ses histoires se retrouve la famille, dans ce qu'elle a de plus aimant, enveloppant et évocateur. Certes, la comédienne n'a jamais manqué d'amour, et c'est tant mieux.

Ainsi, l'on parle de la petite Guylaine, dont l'imagination a toujours été encouragée par un clan tricoté serré et toujours dans l'humour. Puis, on revient sur ses premières amours, notamment avec Yvon Deschamps à qui elle adressait une lettre craquante à neuf ans et demi. Il est aussi question de l'entrée au conservatoire d'art dramatique, des premiers ébats amoureux, de la maternité, mais également de sujets plus graves comme la mort ou la dépression de sa grand-mère. « J'ai longtemps cru qu'Yvon Deschamps avait sauvé ma grand-mère », lance-t-elle devant un public captif.

Entre les interprétations de « Dans ma cour », « La vie », l'extraordinaire « Aimons-nous » qui est toujours autant d'actualité, « La vie est belle », « Oublions », la toujours drôle « Les fesses » et bien d'autres, Guylaine Tremblay met de l'avant ses grands talents de comédienne pour se représenter à tous les âges, avec authenticité et simplicité, toute de noir vêtue. Ce spectacle, Guylaine Tremblay le fait visiblement avec le coeur et cela se ressent tout au long de ce parcours musical qui vaut le détour, que ce soit pour redécouvrir l'oeuvre culte d'Yvon Deschamps avec tendresse, ou pour se laisser émouvoir par une comédienne d'exception.