Showbizz.net - Télévision, cinéma, stars & spectacles!

Publicité

FEQ 2021 : Valaire ou le rave en temps de pandémie

Jusqu'à maintenant, nous avons eu la chance d'assister à la plupart des spectacles offerts par le FEQ depuis la salle du Manège Militaire. À mi-parcours, nous expérimentons pour la première fois la série virtuelle.

Ce ne sont pas tous les artistes qui avaient accepté d'être rediffusé en direct sur le web, mais plusieurs ont adhéré au concept. Comme il n'y avait que 500 places disponibles pour chacune des représentations, elles se sont envolées comme des petits pains chauds et bien des mélomanes n'ont pas pu mettre la main sur un billet. Ces spectacles virtuels étaient donc une alternative intéressante. Plusieurs petits et moyens partys ont donc pu avoir lieu autour de l'écran dans plusieurs cours et chaumières pendant les 10 jours du FEQ 2021 à travers le Québec.

D'abord, il faut dire que le FEQ n'a pas lésiné sur la qualité de la projection. En plus des quelques caméras sur la scène, il y en a une installée sur une grue et une autre au centre de la salle. Le son est excellent et l'image très claire. Bien entendu, regarder un spectacle sur son ordinateur est beaucoup moins enivrant que de le voir en salle, mais la qualité du produit pardonne en partie la formule.

Les cinq membres de la formation sherbrookoise, anciennement appelée Misteur Valaire, sont débarqués sur scène avec une énergie contagieuse qui a immédiatement mis la foule dans l'ambiance. Comme la veille, les spectateurs se sont rapidement levés de leurs tabourets pour entamer quelques mouvements de bassin. Les règles sanitaires les empêchaient de se rapprocher les uns des autres, mais juste le fait de danser au milieu d'autres humains a ce petit quelque chose de grisant qui avait manqué à bien des gens au cours de la dernière année.

Les gars de Valaire, tous vêtus du même ensemble gris et blouson coloré, étaient visiblement heureux de retrouver la scène. « Québec j'espère que ça vous fait du bien autant que ça nous fait du bien », s'est exclamé le chanteur Luis Clavis après 30 minutes de spectacle. Plus tard en soirée, il lancera pour réchauffer la foule : « C'est nos plaines à nous autres ça! ».

Le groupe, qui mélange allègrement les influences électro, jazz, hip-hop et rock, a su conserver l'énergie électrique du début jusqu'à la dernière pièce du rappel. Valaire a offert ce qui peut le plus ressembler à un rave en temps de pandémie.

*À noter que les membres de Valaire forment aussi le groupe Qualité Motel, dont on a davantage entendu parler ces dernières années.