Showbizz.net - Télévision, cinéma, stars & spectacles!

Publicité
Galerie de photos

FEQ 2021 : Clay and Friends et Alaclair Ensemble font lever le party

On aurait souhaité pouvoir danser collés ce mardi soir au Festival d'été de Québec alors qu'une délectable programmation hip-hop avait été pensée pour les festivaliers chanceux. La formation montréalaise Clay and Friends, la Révélation Radio-Canada en chanson de 2021, lançait la soirée avec son style éclaté, dansant et complètement joyeux. Les 500 billets s'étaient envolés en quelques heures seulement et on comprend pourquoi.

Déjà après la première chanson, « OMG », on sentait dans la foule une adhésion massive au genre éclectique du groupe, qui mélange allègrement et agréablement le hip-hop, la soul, le funk et plus si affinités. Mike Clay et ses quatre acolytes - Pascal Boisseau, Clément Langlois-Légaré, Adel Kazi et Émile Désilets - ont mis toute la gomme pour nous en faire voir de toutes les couleurs et nous mettre un baume au coeur après un an de famine musicale. Inutile de dire que tout le monde était consentant!

La música Popular de Verdun, ce genre unique qui décrit bien la formation, a jailli dans l'enceinte du Manège militaire pour le plus grand bonheur de tous. « La dernière fois que j'étais à Québec, j'ai fait du crowd surf nu sur un matelas gonflable à l'Impérial », a lancé le chanteur devant un public amusé avant de poursuivre avec des succès de leur premier album et du dernier EP. Si nous n'avons pas pu « bouger notre thang » autant qu'on l'aurait souhaité, nous avons passé un formidable moment à nous dandiner sur « Shoesize », « Cheese », « Romeo », « Going Up » et plusieurs autres. Et que dire de cette improvisation musicale contrôlée sur des mots choisis par la foule! Vivement de revoir ce band singulier et incomparable dans un contexte moins statique.

Alaclair Ensemble avait une énergie tout aussi contagieuse et festive dès son arrivée sur scène. Le groupe de Québec avait l'intention de mettre le feu dans la place et il y est arrivé sans peine. Le public, qui avait reçu la permission de se lever, de la bouche même du directeur de la programmation du Festival, sautait et criait à faire craquer les murs de briques du Manège militaire.

Eman, Ogden, KNLO, Claude Bégin et Vlooper ont interprété leurs succès au fil des inspirations de leur DJ. Les festivaliers ont, entre autres, pu entendre « « La famille », « Ça que c’tait », « Ding dong », « Rpa », « Mets du respect dans ton bac », « Céline », puis la chanteuse Modlee a rejoint le groupe pour la pièce planante « 436 ». Nous avons également eu droit à des digressions contrôlées, dont cette reprise inusitée de « Hélène » de Roch Voisine par Claude Bégin.

Ogden y est allé de réflexions philosophiques, de leçons environnementalistes et de mises en scène théâtrales que sa « gang de minces », familière à l'approche grandiloquente du président de la République libre du Bas-Canada, a accueillies loyalement.

Le Festival d'été de Québec a rejoint un public plus jeune ce mardi et l'ambiance était électrique, plus survoltée que n'importe quel autre soir jusqu'à présent. Même dans sa mouture « pas comme les autres », entièrement québécoise, le FEQ est parvenu à rejoindre toutes les générations. On les félicite pour ça!