Showbizz.net - Télévision, cinéma, stars & spectacles!

Publicité

Tout sur l'humoriste mystère et l'organisation de ce coup monstre

« Avez-vous le goût du risque? » Demandait d'emblée la campagne de promotion d'un humoristique qui proposait aux internautes d'acheter des billets à prix modique (20 $) pour son prochain one-man-show sans connaître son identité. Le Québec aime visiblement le danger puisque les billets en question ce sont vendu à une vitesse impressionnante en début de semaine.

Éric Salvail a eu la chance de révéler l'identité de cet humoriste mystère en direct à son talk-show de fin de soirée mercredi. Il s'agit de Pierre Hébert. Bravo Pierre! Quel beau coup de pub!

« Ça fait deux jours que je ne dors pas! », avoue l'humoriste d'emblée. « J'avais hâte parce qu'on pensait jamais que ça allait partir en fou comme ça. »

« On voulait trouver une façon originale de lancer le show. Ce n'était pas nécessairement une stratégie de mise en ligne de billets, mais on voulait que ce soit l'fun, et quand c'est parti à 9 h lundi matin, on a un peu perdu le contrôle! »

Pierre Hébert a dit avoir suivi le tsunami qu'il a engendré sur les réseaux sociaux avec beaucoup d'attention. « J'étais très content de voir que les gens répondaient qu'ils étaient des lions et qu'ils achetaient des billets. »

Quand Éric Salvail lui demande s'il a peur de décevoir quand les gens connaîtront son identité, l'humoriste répond de façon pragmatique : « Je pense que même si on avait annoncé qu'Yvon Deschamps sortait un spectacle, il y a des gens qui auraient été déçus. Moi, c'est ma partie, je l'assume, c'est le risque que j'ai pris. Mais le show, on travaille dessus depuis presque huit mois, il sort dans un an, il va être prêt, il va être bon, les gens ne seront pas déçus! »

L'animateur le questionne ensuite sur la genèse du concept. « Je suis arrivé en meeting et j'ai dit à mon producteur et mon équipe : « on pourrait faire un deal dans lequel on vend les billets moins chers sans savoir c'est qui ». Là, ils sont partis à rire, et je leur ai dit que j'étais sérieux. On l'a fait, mais on était vraiment parano, on a caché les noms partout. »

Certains sont allés très loin afin de découvrir l'identité de l'humoriste mystère, mentionne Hébert. « Il y a des hackeurs qui sont allés lire dans les codes informatiques du site internet Le goût du risque, et de mon futur site qui n'est pas encore en ligne nulle part, et ont comparé les polices pour se rendre jusqu'à l'agence qui a fait le site. Il y en a un qui a trouvé qui c'était, mais il ne m'a pas dénoncé, c'était juste pour le challenge. »

« À Québec tout était vendu en 12 minutes », précise Hébert, soufflé par la réussite de son coup. Salvail a ensuite demandé à l'humoriste si ce succès effarant lui donne de la pression. En guise de réponse, l'humoriste lève simplement son bras afin de dévoiler la sueur qui tache sa chemise sous ses aisselles.

Pour finir, l'animateur d'En mode Salvail demande à son invité quel est le plus gros risque qu'il a pris dans sa vie, ce à quoi Hébert répond : « Changer de job. J'ai lâché le doctorat à Sherbrooke en psychologie. Ils en avaient accepté 10 au Québec. J'ai décidé de me lancer en humour. »

D'autres dates de spectacles seront annoncées dès jeudi matin sur le site pierrehebert.ca.