Showbizz.net - Télévision, cinéma, stars & spectacles!

Publicité
Toute une soirée!

Éric Lapointe donne un show de fou au Festival d'été de Québec

Notre critique
La communion entre le rockeur et son public était totale.
Charmé

Depuis qu'il avait annoncé ses nombreux invités il y a quelques semaines, nous étions impatients (le mot est faible) de voir ce spectacle qu'Éric Lapointe qualifie du « show de sa vie » au Festival d'été de Québec. C'est ce mardi que notre voeu a enfin été exaucé et visiblement, nous n'étions pas les seuls à l'attendre. Il y avait foule sur les Plaines à Québec pour vivre pleinement cet événement musical débridé offert par notre rockeur national. 

Définitivement, Éric Lapointe a le sens du spectacle et il sait comment nous donner des frissons (nous en avons eu en quantité). Son arrivée théâtrale, filmée en direct alors qu'il chevauchait sa moto des plaines à la scène (clin d'oeil au regretté Johnny Hallyday), donnait le ton à une soirée qui n'allait pas lésiner en artifices et surprises. La simple apparition de l'artiste sur les écrans géants a déclenché un tonnerre d'acclamations et plus il s'approchait de la scène, plus son public le réclamait. On l'a accueilli comme le roi du rock qu'il est ici.

« Je suis tellement content d'être ici avec vous autres ce soir. Les Plaines sont pleines et il fait beau. Cette année, je vais avoir 50 ans et je voulais absolument fêter ça avec vous autres à Québec », a-t-il lancé après une introduction musclée pour laquelle il avait fait appel à Garou et Marc Dupré. La suite, truffée de tous les succès du chanteur et de plusieurs reprises, allait faire le bonheur de tous les adeptes présents. Ludovick Bourgeois, Michel Pagliaro, Steve Hill, Les soeurs Boulay et 2Frères, Travis Cormier, Colin Moore et Marjo faisaient notamment partie de la brochette d'artistes à fouler la scène avec Lapointe pour cette importante rétrospective de carrière. Ce dernier était évidemment accompagné de ses fidèles musiciens et complices des 30 dernières années.

Pour la chanson « Reste la », nous avons eu droit à la magnifique version des sœurs Boulay, tandis qu'Éric Lapointe regardait la scène paisiblement, tout près de son public. Une surprise suivait pour le chanteur : on lui a remis sur scène son sixième prix Miroir, celui de la renommée, devant son public en délire. Un beau moment. Pendant « Motel 117 », Éric s'est permis un court bain de foule. A-t-il apprécié qu'une fan insistante lui vole un bisou? Pour la splendide « Sans vous », écrite pour ses fils, l'artiste a demandé le silence complet du parterre. L'effet aurait été joli, mais la coopération n'a pas été totale.

Au chapitre des moments que nous avons particulièrement appréciés, notons celui entre Safia Nolin et l'hôte de la soirée sur « Loadé comme un gun », sur fond de pyrotechnie. Le duo avec Lara Fabian sur « Je suis malade », avec la foule chorale, nous a complètement traversé le coeur. Deux immenses interprètes qui ont été applaudis à leur juste valeur. La marée de lumières qu'a récoltée Éric pendant la chanson « Moman » avec Kevin Parent, alors que défilait à l'écran des images d'archives du jeune Lapointe, était superbe. Avec Marie-Mai, le chanteur a offert un des meilleurs segments de la soirée sur la chanson « Shallow » du film A Star is Born. On vous invite à découvrir un extrait de ce moment magique ici.

Les grands frissons sont arrivés en même temps que la surprise de la soirée, alors que la grande Ginette Reno est venue interpréter « L'essentiel » avec Éric Lapointe, qui a dédié la chanson avec son maman. La voix unique et puissante de la chanteuse a résonné partout sur les Plaines, nous enivrant au passage. La finale complice sur les mots de Gerry Boulet, alors qu'Éric était entouré de tous ses amis, a fait office de point d'orgue à une soirée parfaite.

Avec ce spectacle follement grandiose, Éric Lapointe, généreux, s'est fait plaisir tout en offrant le plus beau des cadeaux à ses fans pour les remercier de leur fidélité. La communion entre le rockeur et son public était totale, le résultat magnifique, l'émotion magnifiée. On se souviendra longtemps de cette soirée.

Voici la liste des chansons interprétées par Éric Lapointe et ses invités ce soir :

  • L'envie (avec Garou)
  • Bobépine
  • Marie-Stone (avec Marc Dupré)
  • Terre promise
  • Belle folie (avec Ludovick Bourgeois)
  • Y'a une émeute dans la prison (avec Michel Pagliaro et Steve Hill)
  • 1500 Miles
  • Reste là (Les soeurs Boulay)
  • Motel 117
  • On commence à s'quitter (avec 2Frères)
  • La bartendresse
  • Sans vous
  • Loadé comme un gun
  • Coupable
  • Mon ange
  • Je suis malade (Lara Fabian)
  • Dream On (Travis Cormier, Colin Moore)
  • Illégale (Marjo)
  • Un beau grand slow
  • Môman (Kevin Parent)
  • Ma gueule (Mario pelchat)
  • Qu'est-ce que ça peut ben faire (Jean-Pierre Ferland)
  • Priez (Martin Deschamps)
  • Ce soir on danse à Naziland (Marie-Mai)
  • Shallow (Marie-Mai)
  • Jusqu'au bout
  • Les boys (Kevin Parent, Ludovick Bourgeois, Steve Hill)
  • Le Boys Blues Band (Garou, Travis Cormier, Marie-Mai)
  • N'importe quoi
  • La voix que j'ai (Louis-Jean Cormier, Marc Dupré, Marjo, Justin Boulet)

En première partie, le fils du regretté Gerry Boulet, Justin Boulet, a offert un hommage musical senti à son père en interprétant plusieurs de ses grands succès. Il n'y a pas à dire, le fiston a la même voix et le même look que son paternel. Par contre, il n'a peut-être pas son aisance sur scène. Voilà pourquoi il avait fait appel à plusieurs invités hautement dynamiques, des vétérans, qui sont venus animer les célébrations. On pense notamment à Marjo qui, avec son énergie habituelle, a mis le feu aux poudres dès son arrivée sur les planches. Breen Leboeuf, Rudy Caya des Vilains Pingouins, Jean-François Dubé de Noir Silence et Polo des Frères à Ch’val étaient également de la partie.