Showbizz.net - Télévision, cinéma, stars & spectacles!

Publicité
Soir de première

Corteo du Cirque du Soleil fait courir les artistes! Voyez nos photos de la première au Centre Bell

C’est le rendez-vous qui sonne le début des vacances des fêtes pour bien des artistes (du moins, quand il n’y a pas de pandémie!) : la première du spectacle du Cirque du Soleil, qui revient toujours s’installer quelques jours à Montréal pour divertir les familles pendant la période de Noël.

Cette année, c’est la réjouissante production Corteo qui prend d’assaut le Centre Bell, après y avoir séjourné une première fois à la fin 2018 (et avoir été présentée en primeur dans la métropole sous chapiteau en 2005).

Ce fut l’occasion, mercredi, pour Anne-Marie Cadieux, Patrice Godin, Ingrid Falaise, Mariloup Wolfe, Anne-Marie Withenshaw, Jonas et plusieurs autres personnalités de s’offrir une belle sortie, avec ou sans enfants.

Voyez, plus bas, nos photos du tapis rouge qui précédait la représentation et des images de Corteo.

Enchanteur Corteo

Corteo – qui signifie « cortège » en italien – est certainement l’un des opus les plus rassembleurs et ludiques du Cirque du Soleil. L’histoire écrite et mise en scène par Daniele Finzi Pasca s’articule autour des funérailles fictives d’un clown, qui sont loin d’être déprimantes!

Le ton est donné dès le départ avec ces spectaculaires prouesses d’acrobates accrochés à d’immenses et majestueux chandeliers. Puis, nous en mettent plein la vue et les oreilles numéros de fanfare, sauts sur lits, personnages angéliques volant haut dans les airs, cerceaux virevoltant à haute vitesse, marionnettes, danse, jonglerie, roue Cyr, planche sautoir, main-à-main, sangles, culbutes… Et cette petite clownesse attachante qui survole l’amphithéâtre presque tout entier, agrippée à ses énormes ballons gonflés d’hélium, au grand émerveillement de la foule! Visuellement et musicalement, on évoque l’époque médiévale et ses splendeurs, mais il y en a pour tous les goûts, toutes les couleurs et tous les styles! Corteo donne dans la variété tout en respectant sa ligne conductrice de procession funèbre joyeuse et finement onirique.

La fresque est dynamique, vivifiante, d’une poésie juste assez juvénile pour attendrir et amuser et fait rayonner l’art du cirque dans ce qu’il a de plus pur et impressionnant. Le tout, parsemé de beaucoup d’humour. Aucun tableau de Corteo n’ennuie; à preuve, presque chaque segment a eu droit à une petite ovation du public, mercredi!

Le spectacle Corteo est présenté au Centre Bell jusqu’au 1er janvier. Pour informations : cirquedusoleil.com.