Critique

ComediHa! 2017 : P-A Méthot lance les festivités déguisé en Lady Gaga

Depuis quelques années déjà, P-A Méthot est choisi par l'équipe du Festival ComediHa! pour partir le bal. Apprécié des gens de Québec, l'humoriste offre généralement des soirées où se côtoient plusieurs styles d'humour. Cette 18e édition (on inclut évidemment ici les années où le festival portait le nom de « Grand Rire ») ne fait pas exception à la règle. La bonhomie du personnage se reflète sur le choix de ses invités et l'ambiance conviviale de sa soirée.

Méthot est débarqué sur scène affublé des mêmes atours (proportionnellement équilibrés) à ceux portés par Lady Gaga lors du 51e Super Bowl. On l'a d'ailleurs renommé « Lady Gras Gras » pour l'occasion.

Parmi les moments marquants de ce premier gala de 2017, notons le numéro de stand-up tordant de l'humoriste et comédien Martin Vachon, qui a d'ailleurs brisé la glace de façon exemplaire, ainsi que le tour de magie stupéfiant d'Alain Choquette, dans lequel tous les spectateurs étaient impliqués grâce à des enveloppes remises à l'entrée de la salle avant le spectacle. Mentionnons que le magicien est de retour en terres québécoises après un long séjour en France. Il se lancera dans une tournée à travers le Québec à compter de l'automne prochain.

Les Denis Drolet ont aussi charmé l'assistance avec un sketch en collaboration avec le groupe 2Frères. Les deux humoristes se sont habillés à l'image de Erik et Sonny Caouette en prétendant avoir attaché les chanteurs et leur avoir usurpé leurs identités. L'apogée du numéro est arrivé lorsque les deux principaux intéressés se sont extirpés de leurs liens et ont confronté leurs kidnappeurs. Le tout s'est terminé sur une reprise de la pièce « M’aimerais-tu pareil? » à la sauce Denis Drolet.

« M’aimerais-tu pareil?

Si j'avais 6 pénis

M’aimerais-tu pareil?

Si je tripotais mes gosses devant tes parents »

Le Suisse Thomas Wiesel, qui avait fait un tabac lors de son passage dans le gala de P-A Méthot l'an dernier, était de retour avec son humour pince-sans-rire et sa candeur attachante. «
Tout est plus mignon chez vous
», s'enquit-il. «
Votre premier ministre s'appelle Couillard et vous le respectez quand même 
». Philippe Bond, qui animera le gala de vendredi, a aussi conquis le public grâce à son aisance habituelle et ses gags bien rodés. François Massicotte n'a pas déçu non plus avec un monologue sur les activités familiales, notamment sur les aléas du camping.

Bien que Jean-François Mercier a étonné (et peut-être choqué quelques chastes oreilles) avec son extrême vulgarité - parlant notamment de diarrhée pendant un « 69 » - il a offert un numéro inégal aux thématiques dépareillées, qui n'atteignait, malheureusement, pas toujours sa cible. Jean-Claude Gélinas, ayant délaissé pour un soir son personnage de Réjean de Terrebonne, n’a pas su charmer la foule non plus.

Dans l'ensemble, il s'agit d'une soirée réussie pour P-A Méthot, qui peut se vanter d'être parvenu à nouveau à dérider le Grand Théâtre.

Rappelons que P-A Méthot offrira un spectacle 100 % Country au Centre Bell la semaine prochaine.
Plus de détails ici
.