Photos du party!

Ambiance électrisante pour l'électro-FEQ 2019 avec Diplo et Kygo

[{"type":"element","tagName":"p","attributes":[],"children":[{"type":"text","content":"Kygo"}]}]
Notre critique
Électrisant, dansant, irrésistible.
Charmé

Il y en avait des jeunes dans le Vieux-Québec ce mercredi, pour participer au très couru Électro-FEQ, un événement qui attire chaque année les meilleurs artistes du genre. Après avoir reçu des noms majeurs comme Skrillex et Chainsmokers, c'était au tour des sensations Diplo et Kygo de se produire sur les Plaines d'Abraham. L'ambiance était à la fête très trop, le dancefloor était bondé, fourmillant et prêt à s'éclater. Contrairement à la soirée metal où le noir était de mise, les couleurs éclataient de partout et le coup d'oeil était beau.

Peu avant 21 h, Diplo a fait son arrivée sur la scène, sous les acclamations festives du public. « C'est toujours la foule la plus folle, juste ici à Québec », a lancé le DJ alors que ses rythmes contagieux remplissaient l'air. Impossible de résister au travail de cet artiste qui en est à sa deuxième visite au FEQ, après un passage remarqué en 2015. Pour accompagner le DJ Set, de magnifiques projections, de la pyrotechnie et des feux d'artifice étaient à l'honneur. Évidemment, on a pu entendre plusieurs hits de l'heure, remixés à la sauce Diplo et il faut avouer que c'était franchement bon, en plus d'être purement défoulant.

C'est à 22 h 20 tapant que le DJ norvégien Kygo a fait son arrivée, assis derrière un piano, devant une foule toujours aussi surexcitée et grouillante. D'énormes feux d'artifice n'ont pas tardé à suivre, pour marquer le coup. En gros, pendant son segment, Kygo en a mis plein la vue en faisant exploser ça de partout, au rythme de sa musique mixée à même les succès radio du moment comme « Jackie Chan », « Without You » . Pour « Stargazing », le chanteur Justin Jesso s'est joint à la fête. Évidemment, plusieurs des propres hits de Kygo étaient aussi au programme comme « Not Ok », « Happy Now » et ses plus connues « It Ain't Me » et « Firestone » qui avaient été gardés pour le dessert, sur fond de violons et sous une pluie de confettis et d'explosions. Le party n'a jamais dérougi pendant cette soirée électrisante haute en énergie. Du bonbon!

Premières parties

La soirée avait commencé tranquillement avec bülow qui a fait planer une ambiance plus mélancolique qu'électrique sur les Plaines déjà très achalandées. La talentueuse jeune femme de 19 ans, artiste-compositrice à la pop alternative enivrante, a une voix qui gagne à être connue. Suivait le duo ontarien Loud Luxury qui a fait monter l'énergie d'un cran en mixant pendant une heure des titres connus. À plusieurs reprises, les complices ont déclamé leur amour pour Québec, alors que le party était définitivement déjà pris. La pièce « Body », déjà écoutée plus de 40 millions de fois sur les différentes plateformes d'écoute en ligne, clôturait le set des DJs de manière grisante. Le travail d'animation ne pouvait pas être compliqué pour Diplo et Kygo après cela.