Entrevue

Adamo d'OD Bali prépare un album pour 2020

Nous avons récemment eu la chance de nous entretenir avec le chanteur et influenceur Adamo, que le grand public a découvert à OD Bali.

Ce dernier a récemment lancé un extrait, intitulé « Bin oui », qui a rapidement tourné à la radio. Écoutez-le ici.

« J'ai commencé à écrire cette toune-là pendant que j'étais à OD », explique-t-il. « Je parlais de mon ex, qui est maintenant redevenue ma blonde. »

Récemment, Adamo a annoncé qu'il laissait tomber son ancien nom d'artiste, Disaronno, pour son vrai prénom. « J'ai changé ça par le simple fait logique que tout le monde me connaissait maintenant par mon vrai nom, Adamo. Je me suis dit que ce serait con de recommencer à 0 : d'expliquer qu'Adamo c'est Disaronno, ça aurait été compliqué. »

Lorsqu'on lui demande si la téléréalité a aidé sa carrière de rappeur ou lui a nui, il est catégorique : « Je serais stupide de dire que ça ne m'aide pas, je suis à la radio à cause de ça. Il n'y a vraiment rien de gossant là-dedans. C'est ça qui me permet d'être quelque chose. Au final, je suis plus reconnaissant qu'autre chose. »

Il souligne aussi que, comme le milieu du rap au Québec le connaissait déjà avant son passage à OD, il n'est pas boudé par ses pairs. « Ça fait quand même depuis que j'ai 18-19 ans que je fais ça », indique-t-il.

Adamo a aussi récemment travaillé sur la chanson thème de la websérie d'Alanis et Catherine, Colocs. « Étant donné que c'est Alanis et Cath que je connais et que c'est OD, je me suis dit que ce serait de la visibilité. J'étais content de le faire pour elles. Ç'a été un peu compliqué en raison des restrictions et des mots qu'il ne fallait pas utiliser, mais, moi je n'aime pas ça les tounes cheesy, donc, je me suis forcé, mais je pense qu'on a réussi à faire une belle job. » Écoutez un extrait dans la vidéo ci-dessous :

Adamo prépare également un album. « Je vais sortir quelques trucs en single et après, je vais les rapatrier ensemble. Je pense que c'est une bonne façon de faire. Ça devrait sortir en 2020. Je n'ai pas le goût de me presser. On s'est pressé pour l'album des Gros Big.... Là, il y a mon gérant qui me presse, mais je n'ai pas le goût. Je veux qu'il soit vraiment bon. »

On a aussi parlé avec lui de ce récent essor du rap au Québec. « Quand je suis rentré à OD, le hip hop n'était pas accepté autant que ça l'est maintenant. Surtout dans les grosses stations; radio et télé. Je pense que je fais partie des choses qui ont permis cette ascension. Évidemment, il y a eu Yes Mccan à TVA dans Fugueuse, Loud qui sortait tranquillement, Koriass qui passait à Tout le monde en parle... Il est arrivé de quoi, je ne sais pas trop qu'est-ce qui s'est passé, mais tout d'un coup les médias traditionnels ont accepté le rap. »

Vous pouvez entendre Adamo chaque semaine dans son podcast « Le Temps d'un Jujube avec Adamo » alors qu'il rencontre des rappeurs en mangeant des jujubes au pot. Écoutez le résultat de ces rencontres sous influence ici.