Showbizz.net - Télévision, cinéma, stars & spectacles!

Publicité

Stéphane Rousseau parle des vidéos loufoques qu'il crée avec son fils pendant la pandémie

Beaucoup d'humoristes réalisent des vidéos pendant la pandémie afin de distraire leurs fans confinés. Stéphane Rousseau a décidé de faire la même chose, mais on peut dire qu'il crée du matériel complètement déjanté, bien différent de ce que ses collègues proposent. Il fait d'ailleurs partie des artistes qu'on vous recommande de suivre pendant le confinement.

Lors de son passage à Tout le monde en parle, il a révélé que c'est son fils, Axel, âgé de 11 ans, qui était derrière la caméra durant les tournages. « C'est un moment père-fils extraordinaire. Il y a plein d'étapes quand on fait un sketch... Aujourd'hui, c'est fantastique : tout se fait sur un téléphone. »

« Je suis un peu le survivaliste des humoristes dans le sens où je peux faire des sketchs pendant des mois sans répéter un costume », indique-t-il.

Stéphane Rousseau précise qu'il collectionne les costumes et les accessoires, ce qui explique le large attirail de tenues qu'il présente dans ses vidéos. « J'ai pogné la piqure jeune. Pour me fêter à mon anniversaire ou à Noël, mon père m'amenait toujours chez Ponton. C'était en rendez-vous. [...] Pour moi ça reste des souvenirs indélébiles. »

Voyez des exemples de ses vidéos au bas de l'article.

Stéphane Rousseau dit vivre plutôt bien le confinement, mais ses visites à l'épicerie sont un peu angoissantes. « J'y vais le moins possible. C'est angoissant de voir qu'il manque des trucs. Il y a des comptoirs qui sont plus vides que d'habitude. L'autre fois, il y avait un monsieur qui avait pratiquement un masque de soudure. »

Lorsque le confinement a été annoncé, Stéphane Rousseau était en plein tournage du prochain film de Yan England. Il ne restait que neuf jours de tournage. « C'est très déchirant quand ça arrive un truc comme ça parce qu'on y met tellement notre coeur », indique-t-il.

« Quand j'ai lu ce scénario-là, je n'étais pas capable de le raconter à ma blonde tellement que ça venait me chercher et que j'étais ému. [...] C'est un thriller psychologique sportif. C'est l'histoire de Sam, un jeune athlète de haut niveau. Il va lui arriver un super drame. Moi aussi, mon personnage, un professeur de Cégep en journalisme, il va lui arriver un drame et ça va nous rapprocher tous les deux. »

On a bien hâte de voir cela, mais il faudra être patient puisque les tournages ne devraient pas reprendre de sitôt.

Rappelons que Stéphane Rousseau est également un artiste peintre de grand talent. Il a fait son premier vernissage entouré d'amis au mois de novembre dernier. Voyez des photos ici.