Showbizz.net - Télévision, cinéma, stars & spectacles!

Publicité

Hypocrite(s) de Billy Tellier : Un spectacle honnête

Billy Tellier roule sa bosse depuis un moment déjà dans le milieu de l'humour québécois, mais n'en est qu'à son deuxième spectacle solo. Il a profité des dernières années pour faire de la radio et avoir des enfants. Ainsi, l'humoriste revient avec du nouveau matériel six ans après ses premières armes sur scène.

Avec ce nouveau one-man-show, Billy Tellier nous crache nos quatre vérités au visage. Dès les premières minutes, il installe sa thématique et questionne son public afin de savoir s'il a affaire à des gens hypocrites ou non. Par exemple, il demande aux spectateurs : si tu gagnes un Jeep avec un café « Déroule le rebord » du Tim Hortons que ton ami t'a offert, est-ce que tu lui remets le gobelet pour qu'il aille réclamer son prix ou tu te choisis un autre ami? Ce genre de mises en situations cocasses. Évidemment, personne n'est branché à un détecteur de mensonges et ça paraît!

Au contraire de bien de ses compères humoristes, Billy Tellier n'abandonne pas le thème de son spectacle après les quinze premières minutes. Il ramène souvent ses propos à l'hypocrisie et fait des liens conséquents entre ses différents sujets, bien que ceux-ci ne soient pas particulièrement originaux (les enfants, la vie de couple, la jeunesse d'aujourd'hui, les allergies, les amis). Il est au paroxysme de son art lorsqu'il s'emporte sur une problématique en particulier. Ces quelques passages où l'humoriste se déchaîne sont particulièrement bien écrits et livrés. La finale, notamment, qui parle de jeux de société est très efficace et nous laisse sur une bonne note. On doit aussi mentionner la fabuleuse utilisation du banjo, qui n'a pas tout à fait le rôle qu'on attendait.

Billy Tellier aborde aussi un élément plus sérieux et grave, soit son cancer de la glande thyroïde, qui lui a généré finalement (et heureusement) plus de peur que de mal. Bien qu'il soit désormais monnaie courante pour les humoristes d'aborder des sujets plus lourds sur scène, ce n'est pas toujours fait de façon pertinente. Tellier, lui, aborde la maladie de manière intelligente, voire salutaire. Il encourage notamment le public à « profiter de la pitié » de leurs proches, plutôt que de les rassurer d'emblée, comme il a fait avec sa conjointe.

L'humour de Billy Tellier est foncièrement sympathique. On ne se tord pas de rire à en avoir mal aux côtes, mais on passe un très agréable moment en sa compagnie.