Critique et galerie de photos

Aucun déficit d'humour pour Mathieu Cyr à Québec

Le parcours de Mathieu Cyr est pour le moins atypique. Taxé de délinquant turbulent dès son jeune âge, l'humoriste en devenir évoluait bien mal dans un cadre. C'était avant de comprendre qu'un TDAH, doublé d'une douance, l'empêchait de fonctionner comme tout le monde. Celui-ci a d'ailleurs une bien drôle de manière de décrire cette condition, qui touche aujourd'hui beaucoup de gens :

«
C'est comme si tu te faisais suivre chaque jour par un épais qui cache tes affaires.
» - Mathieu Cyr

Avec cela en tête, cet éternel adolescent s'est depuis illustré sur la scène de l'humour au Québec - faisant mentir tous les intervenants de son école primaire. Il habite aussi en commune et fait l'école à la maison à ses deux enfants. Pas banal vous dites? C'était donc une évidence que son premier
one-man-show
, qu'il mijote depuis longtemps, n'allait pas être comme tous les autres. Pari réussi pour Mathieu Cyr.

Sur une scène joliment décorée et devant un public chauffé à bloc malgré la tempête hivernale extérieure, l'humoriste s'est lancé mardi dans un récit de vie absolument délirant, avec pour leitmotiv son déficit d'attention.

«
Être surdoué et TDAH, ça s’annule. C’est comme avoir Einstein, Steve Jobs et Marie Curie d’un bord, mais de l’autre c’est Caroline Néron qui prend les décisions.
» - Mathieu Cyr

La première partie de son spectacle, rythmée et franchement efficace, nous a permis de comprendre ses déboires à l'école et ses choix de vie singuliers, notamment pourquoi ses enfants ne vont pas à l'école normale.

«
Parce que je ne veux rien savoir de l'ostie de cours de flûte.
» - Mathieu Cyr

Un segment sur la parentalité, où il aborde notamment le phénomène Pat Patrouille, a aussi fait mouche dans l'assistance, faisant littéralement crouler de rire les parents fatigués. Probablement l'un des meilleurs moments du spectacle

La seconde partie de la proposition, plus fourre-tout et un peu moins originale, réservait aussi son lot de rires. Il y est notamment question d'un voyage de chasse qui a mal tourné, des réseaux sociaux et d'une certaine Diane d'Alma qui trolle l'humoriste (si elle existe vraiment, elle a reçu la monnaie de sa pièce ce soir), puis d'un voyage dans le Sud bien alcoolisé. On ne réinvente certes pas la roue avec ces thématiques, mais les rires francs sont toujours présents et l'humoriste sympathique a un charme gamin auquel il est difficile de résister.

Pas de déficit d'humour donc pour Mathieu Cyr qui a relevé, ce mardi, le défi d'un premier one-man-show avec aisance et talent. On en prendrait encore de ces histoires abracadabrantes de TDAH...