Showbizz.net - Télévision, cinéma, stars & spectacles!

Publicité
Entrevue

Sam : Antoine Olivier Pilon nous parle de ses entraînements rigoureux

Dans le nouveau film de Yan England, Sam, Antoine Olivier Pilon incarne le protagoniste, un jeune nageur qui rêve de se rendre jusqu'aux Olympiques.

Bien que le comédien voulait absolument retravailler avec le réalisateur, avec qui il a fait le film 1:54 en 2016, il n'a pas accepté immédiatement de participer au long métrage pour une raison bien précise : « J'ai toujours été inconfortable dans l'eau », nous confie-t-il.

« Je ne me suis pas lancé sur l'opportunité du tout. Ça m'a pris beaucoup de temps avant de dire à Yan que je voulais faire le film. Mais je savais que de devoir me lancer dans l'eau comme ça allait avoir de super bonnes répercussions par la suite. Aujourd'hui, je vois l'évolution dans l'eau : c'est flagrant. Je suis content d'avoir relevé ce défi-là. »

Antoine Olivier Pilon a dû s'entraîner de façon rigoureuse. « Je faisais une heure de natation par jour à 5-6 heures le matin au CEPSUM avec Pierre Lamy, pour ensuite aller faire une heure de musculation. À un certain moment, j'ai décidé de pousser encore plus l'entraînement; j'ai engagé un nutritionniste et un entraîneur privé. Il m'a fait un plan et m'a ajouté des exercices. Je me suis fait des ''meal plan'', comme mon personnage. Je voulais tomber dans la même discipline que les athlètes. »

Il ajoute : « C'est venu affecter le côté psychologique, parce que mon personnage dans le film, c'est exactement ça qu'il fait. Il prépare sa nourriture d'avance, il ne sort pas avec ses amis, il ne boit pas, il ne triche pas. Il garde le focus sur une chose : atteindre les Olympiques. J'ai fait la même chose. J'ai poursuivi ça plus longtemps que je le croyais, parce que la pandémie a mis un frein au tournage, et j'avais toujours le stress de ne pas être aussi en ''shape'' que les autres nageurs. »

« J'avais tellement peur de ''clasher'' avec les autres nageurs, qui sont tous des athlètes professionnels, donc pour moi c'était inévitable qu'il devait y avoir le moins de différences possibles entre l'allure de mon corps et les leurs », conclut-il.

Voyez une photo de l'acteur sur le plateau du film ci-dessous.