Showbizz.net - Télévision, cinéma, stars & spectacles!

Publicité

Dehors Serge Dehors : Ramener Serge Thériault à la vie

Comme bon nombre d’entre nous, les réalisateurs Martin Fournier et Pier-Luc Latulippe se sont questionnés un jour à savoir ce qu’il était advenu du comédien Serge Thériault, que nous n'avions pas vu au petit comme au grand écran depuis plusieurs années.

En voulant entrer en contact avec ce dernier, ils ont fait la rencontre de sa conjointe Anna, qui leur a fait part de son histoire, lui qui n’était pas sorti de sa demeure depuis six ans en raison d’une grave dépression.

Dehors Serge Dehors nous invite à la rencontre d’Anna et de sa fille Mélina, particulièrement fragilisées par toute cette situation, ainsi que du couple formé de Robert et Jolande, qui habitent en bas de chez eux, et qui font ce qu’ils peuvent pour les soutenir et tenter d’aider leur bon ami.

Dès les premiers instants du film, Anna s’adresse à Serge (qui a donné son accord au projet) par l’entremise de la caméra, lui indiquant qu’il n’aimera probablement pas ce qu’il va voir, mais qu’elle fait tout ça pour son bien.

Dès lors, le documentaire du duo Fournier-Latulippe s’impose à la fois comme un hommage à la bienveillance, et une œuvre bouleversante sur les limites physiques et émotionnelles d’une personne cherchant par tous les moyens à en aider une autre.

Malheureusement, on ne peut aider une personne qui ne veut pas s'aider elle-même...

Si le film ne va évidemment pas à la rencontre de son principal sujet, la présence de Serge Thériault est néanmoins évoquée dans chaque image, lui qui, dans les faits, n’est toujours qu’à quelques mètres de l’endroit où les deux réalisateurs ont placé leur caméra.

Ces derniers ne s’aventurent d’ailleurs que rarement en dehors de la demeure de Robert et Jolande, filmant l’extérieur depuis la fenêtre de celle-ci, présentant des images de maisons anonymes auxquelles se mélangent différentes conversations téléphoniques entre les principaux intéressés. Le tout dans le but de nous mettre au diapason de la réalité vécue par Serge Thériault.

Dehors Serge Dehors accomplit en ce sens beaucoup en n’abordant cette problématique aussi sérieuse que délicate qu’à partir du point de vue des individus qu’il présente à l’écran.

Difficile de savoir quel fut concrètement l’impact du projet sur le comédien au moment du tournage, mais les deux cinéastes ont eu la chance de se manifester à un moment déterminant, où l’espoir, la patience et les ressources commençaient à s’effriter, mais où certains signes pouvaient aussi laisser présager un « retour à la vie ».

Le film démontre de manière déchirante l’impact que de tels problèmes de santé mentale peuvent avoir au-delà de la personne qui les vit de l’intérieur. Des vies qu’ils chamboulent et mettent sur pause pour une durée indéterminée.

Mais au final, c’est surtout de la différence que la plus petite attention peut faire dans la vie d’autrui, même lorsque rien ne va plus, même lorsque le chemin est excessivement long et sinueux, dont Dehors Serge Dehors dresse un portrait émouvant.

Tant qu'il y a de la vie, il y a de l'espoir.

Dehors Serge Dehors est présenté ce week-end dans le cadre de la 24e édition des Rencontres internationales du documentaire de Montréal (RIDM). Le film aura droit à une diffusion en salles à compter du vendredi 19 novembre.