Showbizz.net - Télévision, cinéma, stars & spectacles!

Publicité
Primeur

Ce comédien très connu se cache dans le costume de L'Arracheuse de temps

En allant voir le nouveau film québécois L'Arracheuse de temps, inspiré d'un conte de Fred Pellerin, vous vous questionnerez assurément sur l'identité de la comédienne ou du comédien caché dans le costume de la Mort.

En effet, dans ce film, une vieille conteuse tente de rassurer son petit-fils que la Mort n'existe plus. Son récit fera revivre les personnages extraordinaires du village de 1927 qui, par des tours rocambolesques, élimineront la Mort qui les menace.

Nous avons été particulièrement surpris d'apprendre que c'est nul autre que Roy Dupuis qui se cache sous le costume imposant de l'Arracheuse de temps. Le nom du comédien apparaît au générique final. Il s'agit d'un rôle pour le moins particulier pour le comédien, qui a dû s'astreindre à de nombreuses heures de maquillage, en plus de jouer sur un dispositif fait de rails, qui lui donnait de la grandeur et des mouvements fluides.

Le réalisateur du film, Francis Leclerc, nous explique la genèse de cette collaboration : « Ça me prenait un acteur hyper solide pour jouer ça », lance-t-il d'emblée. « Ça me prenait cet acteur-là, il me suit depuis longtemps Roy. Je lui ai demandé s'il voulait faire La mort. Il m'a dit : "pourquoi moi?" Parce que c'est l'acteur qui bouge le mieux que j'ai rencontré. Aussi, c'est un fan des Monty Python et de films fantastiques. Lui, les 5 heures sur la chaise à tous les matins, il l'a fait! C'est son interprétation, c'est sa voix qu'on entend. Les scènes qu'il a jouées avec Jade, c'est lui "live". C'est lui qui a 6 pieds 6 devant tout le monde. »

Il ajoute : « Ce n'est pas vrai que n'importe qui aurait pu faire ça, il est impressionnant. Tout le travail de voix qu'on a fait. C'est quatre fois sa voix multipliée. Plus on avance vers la fin du film, plus il se masculinise, plus il devient méchant. Je voulais une créature entre la bête, l'homme, la femme. On a rajouté des craquements de bois parce que c'est comme un arbre. »

Le réalisateur explique les dispositions techniques prises pour représenter cet être surnaturel : « Quand il arrive et flotte devant tous les villageois, il est sur un dolly, sur des rails. J'ai mis tout le monde en avant pour le cacher, mais c'est des effets d'optique simples simples simples. Il avait 6 pieds 6 sur son cube. Il est super agile. »

Le comédien a eu beaucoup de compromis à faire pour endosser ce rôle : « Ce n'était pas facile pour lui. C'est débile être dans ce costume-là. Il a vécu l'enfer. Il ne peut pas l'enlever tout seul. C'est moulé sur son visage. C'est en plusieurs parties. C'est collé sur la peau pour que lorsqu'il bouge, tout bouge. Ses yeux, ce sont des verres. Il avait mal au cou parce que c'est lourd. Il pesait 80 livres de plus avec tout l'attirail. Il a été game; il ne veut plus jamais faire ça, je pense. »

Fait intéressant, lorsque la mort flotte dans le ciel, ce n'est plus Roy Dupuis qui est dans le costume, mais bien le danseur Yoherlandy, connu à Révolution : « Le gars qui fait la mort à ce moment-là (lors de la scène où la mort vient chercher le petit garçon), c'est Yoherlandy de Révolution. Il avait exactement ce que voulais. Je l'ai rencontré et il n'avait jamais fait ça de sa vie. Je trouve ça trippant qu'un gars de même vienne faire ça. Dès que la mort est en voile noir comme une chauve-souris, c'est Yoherlandy. Ça m'a fait vraiment tripper de travailler avec pas un cascadeur, mais un danseur professionnel. Lui, il a un harnais, il fait le Cirque du Soleil. Il est hot de tenir de même pendant deux minutes. »

L'Arracheuse de temps sera en salles à compter du 19 novembre prochain, partout au Québec. C'est à voir!