Showbizz.net - Télévision, cinéma, stars & spectacles!

Publicité

Uncoupled sur Netflix : Parlons rupture

[{"type":"element","tagName":"p","attributes":[],"children":[{"type":"text","content":"Neil Patrick Harris"}]}]

Pas besoin d'être gai ni de vivre dans un riche quartier de New York pour se reconnaitre dans la nouvelle série de Netflix, Uncoupled. Il suffit d'avoir vécu une rupture difficile, alors qu'on ne s'y attendait pas.

Dans cette nouvelle proposition, Neil Patrick Harris incarne un quarantenaire qui était au sommet de son bonheur, jusqu'à ce que son partenaire le quitte sans crier gare au bout de 17 ans de vie commune, victime d'une crise existentielle. Du jour au lendemain, celui-ci doit affronter deux réalités cauchemardesques : la perte de celui qu'il croyait être son âme sœur et le fait de se retrouver soudain, homme gai approchant la cinquantaine, célibataire à New York.

Dès lors, on fait la rencontre des amis de Michael Lawson (Neil Patrick Harris), qui deviendront son filet de sécurité pour ne pas sombrer dans la dépression. Toutes les étapes de la rupture y sont, que ce soit la colère, le déni ou, ultimement, l'acceptation. En ce sens, Tisha Campbell, Brooks Ashmanskas, Emerson Brooks et Marcia Gay Harden incarnent des personnages tous plus savoureux les uns que les autres.

La première saison, construite en huit épisodes de 30 minutes, détaille les phases de la rupture en les abordant avec humour, sarcasme, tristesse et authenticité. Il est amusant de voir le personnage principal, une fois le choc passé, tenter de naviguer dans les eaux troubles des sites de rencontre, ici Grindr, alors qu'il ignorait tout de cette réalité avant sa rupture. Comment se mettre au parfum de cette dating scene sans avoir l'air un peu inculte, voire réactionnaire?

Darren Star (Sex and the City, Emily in Paris) et Jeffrey Richman, cocréateurs récompensés aux Emmys, ont imaginé cette histoire de résilience. On sent d'ailleurs partout dans la proposition cette touche Sex and the City, que ce soit dans les looks, la faune urbaine de New York, les relations amicales et sentimentales qui se développent et éclatent et dans cette liberté de contempler ouvertement la sexualité, cette fois dans le milieu gai.

Il n'y a pas à dire, Uncoupled se dévore rapidement. On veut savoir ce qu'il adviendra de ce personnage sympathique, interprété avec beaucoup de talent par Neil Patrick Harris. Si la finale s'avère prévisible et clichée, elle annonce aussi une possible saison deux, que nous espérons fortement. Laissez-vous tenter par Uncoupled, un bon divertissement d'été, aussi intelligent qu'amusant.