Marie-Chantal Toupin rabroue une internaute qui s'inquiète pour elle

Marie-Chantal Toupin a fait les manchettes récemment pour s'en être prise durement à Éric Lapointe.

Puis, un peu plus tard, elle dénonçait avec véhémence les abus de showbiz québécois.

Cette semaine, sous une publication où elle indique qu'elle vend toutes ses possessions, une internaute l'interpelle : « Je suis triste pour toi. Devoir en finir par faire un grand ménage et vendre tout pour des imbéciles de natures. Même si tu vends ce que tu as gagnés avec ton TRAVAIL, les imbéciles seront toujours là pour te nuire pareil et tu te seras débarrassé de tout tes biens. Dommage. Marie-Chantal s.v.p. Va consulter pour faire la paix dans ton coeur et dans ta tête, plein de gens t'aiment et veulent que tu continue ton beau travail. »

Le commentaire était on ne peut plus aimable et tendre, mais la chanteuse ne l'a pas accueilli de façon positive : « et Carmen lache moi le fait de consulter ,je consulte depuis 1 an pis mon psy a meme pas de reponse a tout ce que je vis...donc cesser de me juger calvaire ».

Elle surenchérit par la suite lorsqu'une autre dame écrit ceci : « [...] tes post sa montre clairement que personne est a labris de la depression et cest triste jaurais penser que ton sejour a lhopital lautre jour taurais aider [...] »

« [...] Criss que vous avez pas de vie pour écrire toute sortie de conneries [...] », répond-elle, visiblement courroucée. 

Elle souligne par la suite qu'elle s'est fait voler ses « hits » par la chanteuse Mélanie Renaud. « Et la raison pk je ne sors pas mon album Country :est que de 1 J'en ai payé un 35 000 qui dors sur les tablettes car melanie renaud chante mes hits venant de claude senecal ancien auteure compositeurs , et que je ne demanderai jamais jamais votre argent pour en faire un 2 iemes celui country jamais ...la vie coute asser cher de même et ceci n'est pas votre probleme....et les subventions jy ai pas droit car on me les a voler voila MA vérité..... »

On souhaite sincèrement à la chanteuse de retrouver son bonheur.