Publicité
Festivent 2019

Les Cowboys Fringants sèment le party partout où ils passent

Depuis leur début à la fin des années 90, Les Cowboys Fringants rejoignent un public nombreux.

Malgré une soirée plutôt froide, les festivaliers se sont rassemblés en grand nombre dimanche soir à Lévis afin d'encourager la formation de Repentigny, qui revenait à peine d'une tournée en France.

Comme à leur habitude, ils ont rapidement habité la scène en courant et en sautant dans tous les sens. Karl Tremblay faisait aller sa tête d'avant en arrière comme les chanteurs de métal, sa femme, Marie-Annick Lépine, rompait les cordes de son archet une à une à force de malmener son instrument, Jérôme Dupras traversait l'allée centrale avec sa basse et Jean-François Pauzé sautait sur place tout en grattant sa guitare. Le party était officiellement lancé!

Pour leur passage au Festivent, Les Cowboys ont pigé dans leur large répertoire de neuf albums studio pour combler leurs fans québécois, sans, évidemment, lever le nez sur leurs plus grands succès (« La manifestation », « Les étoiles filantes », « Le shack à Hector »). Bien que la pièce « Plus rien » ne soit pas celle qui a l'habitude de faire « lever le party » dans les chaumières, en spectacle, Les Cowboys Fringants ne renient pas leur magnifique pièce, même si son propos est plutôt grave pour l'ambiance pimpante.

La complicité que les quatre membres de ce groupe partagent transparaît à chacune de leurs apparitions sur scène et on a irrémédiablement envie de danser et chanter en leur compagnie. Ils blaguent sur scène, reprenant à la sauce Cowboys des succès de La Chicane ou de Beau Dommage entre deux de leurs chansons festives. Définitivement, Les Cowboys Fringants sèment le party partout où ils passent. Un couvre-feu, quel couvre-feu? Alors que tous les autres artistes ont terminé leur spectacle à 23h pile, Les Cowboys ont étiré la fête jusqu'à 23h30.

Ils nous avaient réservé l'un de leurs plus récents hits, « Marine marchande », pour la toute fin, juste avant de conclure avec la candide « Tant qu'on aura de l'amour », qui a laissé un sourire sur notre visage pour le reste de la soirée.

« De l'eau fraîche et de l'air pur

Un toit et puis 4 murs

Ce sera la joie dans not'cour »

Merci Cowboys pour ce beau moment!

Voici les chansons interprétées par Les Cowboys fringants dimanche soir au Festivent de Lévis :

  • Bye Bye Lou
  • La manifestation
  • La Reine
  • 8 secondes
  • Octobre
  • Droit devant
  • La cave
  • En berne
  • Plus rien
  • Paris - Montréal
  • Ti-cul
  • La dévisse
  • Marcel Galarneau
  • Joyeux calvaire
  • Awikatchikaën
  • Les étoiles filantes

Rappel :

  • Le shack à Hector
  • Toune d'automne
  • Marine marchande
  • Tant qu'on aura de l'amour