Gala Québec Cinéma 2019 : Debbie Lynch-White gagne pour La Bolduc

,

Le long métrage 1991 remporte l’Iris du meilleur film.

Pour une troisième année consécutive, Édith Cochrane et Guylaine Tremblay animaient la grande soirée du cinéma québécois. Les deux complices ont choisi l’audace pour leur entrée en matière et sont descendus du ciel dans un numéro alliant art du cirque et chant. Les regards perplexes et amusés dans la salle à ce moment-là valaient le coup d’oeil. Puis, les deux artistes ont proposé une conversation croustillante sur le milieu du cinéma, pendant laquelle plusieurs figures connues ont été gentiment écorchées. À l’image des deux années passées, les interventions des animatrices ont été assez salées et réussies. Malheureusement, le peu de budget consacré visiblement au Gala et le décor vieillot donnaient un ton bien triste à cet événement sans grand éclat.

Voyez toutes nos photos prises sur le tapis rouge ici.

Découvrez notre top 15 des plus belles tenues de la soirée ici.

Au chapitre des gagnants, notons la victoire de Debbie Lynch-White pour son travail mémorable dans le film La Bolduc. Martin Dubreuil a gagné le pendant masculin pour le film À tous ceux qui ne me lisent pas. Le film 1991 de Ricardo Trogi a été le choix du public. Le réalisateur a aussi été récompensé pour son travail sur cette comédie. Enfin, c’est le film 1991 qui a été récompensé de l’Iris le plus prestigieux, celui du film de l’année.

Découvrez ci-dessous la liste complète des gagnants de la soirée.

Révélation de l’année

  • Émilie Bierre (Mylia) – Une colonie (Gagnante)
  • Irlande Côté (Camille) – Une colonie
  • Lévi Doré (Steeve Simard) – La chute de Sparte
  • Maripier Morin (Aspasie / Camille Lafontaine) – La Chute de l’empire américain
  • Jacob Whiteduck-Lavoie (Jimmy) – Une colonie

Meilleure interprétation féminine | Rôle de soutien

  • Sandrine Bisson (Claudette) – 1991 (Gagnante)
  • Céline Bonnier (Dyane) – À tous ceux qui ne me lisent pas
  • Larissa Corriveau (Adèle) – Répertoire des villes disparues
  • Mélissa Désormeaux-Poulin (Catherine Beauregard) – Dérive
  • Natalia Dontcheva (Elena) – Sashinka

Meilleure interprétation masculine | Rôle de soutien

  • Robin Aubert (Henri) – Une colonie (Gagnant)
  • Pier-Luc Funk (Maxime) – Genèse
  • Vincent Leclerc (Jean-Claude) – La Chute de l’empire américain
  • Alexandre Nachi (Arturo) – 1991
  • Henri Picard (Marc) – À tous ceux qui ne me lisent pas

Meilleure direction de la photographie

  • Steve Asselin – 1991
  • Ian Lagarde – À tous ceux qui ne me lisent pas
  • François Messier-Rheault – Répertoire des villes disparues
  • Sara Mishara – La grande noirceur (Gagnante)
  • Ronald Plante – La Bolduc

Meilleur film documentaire

  • Anote’s Ark – Matthieu Rytz
  • L’autre Rio – Émilie Beaulieu-Guérette
  • Cielo – Alison McAlpine
  • Innu Nikamu : Chanter la résistance – Kevin Bacon Hervieux (Gagnant)
  • Pauline Julien, intime et politique – Pascale Ferland

Meilleur court métrage | Fiction

  • Brotherhood – Meryam Joobeur (Gagnant)
  • Fauve – Jérémy Comte
  • Lunar – Orbit Rendezvous
  • Milk – Santiago Menghini
  • Mon Boy – Sarah Pellerin

Meilleur court métrage | Animation

  • Bone Mother – Dale Hayward, Sylvie Trouvé
  • La chambre des filles – Claire Brognez
  • Mais un oiseau ne chantait pas – Pierre Hébert
  • Not Your Panda – Tigris Alt Sakda
  • Le sujet – Patrick Bouchard (Gagnant)

Meilleur premier film

Yan Giroux, À tous ceux qui ne me lisent pas (Gagnant)

Meilleur scénario

  • Guillaume Corbeil, Yan Giroux – À tous ceux qui ne me lisent pas (Gagnant)
  • Geneviève Dulude-De Celles – Une colonie
  • André Gulluni, Claude Lalonde – Origami
  • Eric K. Boulianne – Avant qu’on explose
  • Ricardo Trogi – 1991

Film s’étant le plus illustré à l’extérieur du Québec

  • La Chute de l’empire américain (Gagnant)
  • Cielo 
  • La Course des tuques
  • La disparition des lucioles
  • Eye on Juliet

Prix du public

  • 1991 (Gagnant)
  • La Bolduc
  • La Chute de l’empire américain
  • La Course des tuques
  • La disparition des lucioles

Meilleure réalisation

  • Denis Côté – Répertoire des villes disparues
  • Geneviève Dulude-De Celles – Une colonie
  • Maxime Giroux – La grande noirceur
  • Yan Giroux – À tous ceux qui ne me lisent pas
  • Ricardo Trogi – 1991 (Gagnant)

Meilleure interprétation masculine | Premier rôle

  • Jean-Carl Boucher (Ricardo) – 1991
  • Pierre-Luc Brillant (Steve) – La disparition des lucioles
  • Martin Dubreuil (Yves Boisvert) – À tous ceux qui ne me lisent pas (Gagnant)
  • Patrick Hivon (Kevin) – Nous sommes Gold
  • Théodore Pellerin (Guillaume) – Genèse

Meilleure interprétation féminine | Premier rôle

  • Josée Deschênes (Gisèle Dubé) – Répertoire des villes disparues
  • Debbie Lynch-White (Mary Travers) – La Bolduc (Gagnante)
  • Brigitte Poupart (Marie-Claire Dubé) – Les salopes ou le sucre naturel de la peau
  • Karelle Tremblay (Léo) – La disparition des lucioles
  • Carla Turcotte (Sasha) – Sashinka

Meilleur film

  • 1991 (Gagnant)
  • À tous ceux qui ne me lisent pas
  • La Bolduc
  • Genèse
  • La grande noirceur 
  • Répertoire des villes disparues
  • Une colonie

Iris Hommage

Le directeur photo Pierre Mignot

Elizabeth Lepage-Boily Cinéphile et télévore depuis qu'elle a appris à faire fonctionner la télécommande, Elizabeth, critique et journaliste depuis dix ans pour le site Cinoche.com, est persuadée qu'elle exerce le plus beau métier du monde. Auteure d'une série de romans jeunesse à succès (intitulée « Maude »), Elizabeth a bien l'intention de se dépasser et de partager ses passions et son amour des mots et des arts avec ses lecteurs, tous médiums confondus.

Aimez-nous sur Facebook

Showbizz.net