Infoman dévoile des finalistes aux Aurore 2019

,

Récompensant le meilleur du pire du cinéma québécois.

Ce lundi, l’équipe d’Infoman a dévoilé certains finalistes dans des catégories importantes pour son prochain Gala des Prix Aurore.

Celui-ci aura lieu le jeudi 18 avril à 19 h 30 sur ICI TÉLÉ. Pour l’occasion, le tournage aura lieu dans la grande ville cinématographique de San Francisco. De son côté, MC Gilles accueillera à Montréal les gagnants qui voudront bien venir chercher leur précieux rond de poêle.

Fait intéressant à noter cette année, soit l’ajout d’une catégorie  « Quand on se compare on se console » remis au meilleur pire film étranger.

Voyez les finalistes dans certaines catégories ci-dessous.

Dans la catégorie Meilleur pire film de l’année, les nommés sont :

  • Papa est devenu un lutin (Dominique Adams)
  • Mon ami Walid (Adib Alkhalidey)
  • Burn out ou la servitude volontaire (Michel Jetté)
  • Un jour mon prince (Flavia Coste)
  • Pervers ordinaire (Roger Boire)

Dans la catégorie « Liquid Paper » féminin, les nommées sont :

  • Sarah-Jeanne Labrosse et Mylène St-Sauveur pour Un jour mon prince
  • Elisabetta Fantone pour Papa est devenu un lutin
  • Jézabel Drolet pour Burn out ou la servitude volontaire
  • Madame « Je note » pour Burn out ou la servitude volontaire
  • Toute la distribution de Pervers ordinaire

Dans la catégorie « Liquid Paper » masculin, les nommés sont :

  • Adib Alkhalidey et Julien Lacroix pour Mon ami Walid
  • Martin Boileau pour Pervers ordinaire
  • Emmanuel Auger pour Burn out ou la servitude volontaire
  • Jean-Marie Corbeil pour Papa est devenu un lutin
  • Samuel Thivierge pour Identités

Dans la catégorie « Quand on se compare on se console », les nommés sont :

  • Amoureux de ma femme
  • Carnage chez les joyeux touffus
  • Le 15h17 pour Paris
  • Sherlock Gnomes
Stéphanie Nolin Littéraire de formation, passionnée du septième art, téléphile, mélomane curieuse, blogueuse culinaire en dilettante, férue de mots et de culture. Après une incursion prolongée dans le monde des communications universitaires, elle peut maintenant dire qu'elle concilie travail et passion en écrivant pour Cinoche.com et Showbizz.net... et elle ne s'en plaint pas du tout.

Aimez-nous sur Facebook

Showbizz.net