Une dernière festive, mais remplie de non-dits, pour Le show de Rousseau

,

Enseveli sous les confettis, Stéphane Rousseau avait du mal à cacher son dépit.

En novembre dernier, nous apprenions que V avait décidé de mettre un terme à son talk-show de fin de soirée animé par Stéphane Rousseau.

Il faut dire que les critiques avaient été plutôt acrimonieuses suite à la première émission en mars dernier. Bien que l’équipe ait apporté de nombreux changements à son concept dès le mois de septembre, le talk-show n’est pas arrivé à rejoindre son public.

Ce jeudi, Stéphane Rousseau animait donc la dernière émission de ce projet qu’il a chéri pendant 9 mois. L’animateur a reçu une longue ovation de son public en studio lorsqu’il est arrivé sur scène en début d’enregistrement. On le sentait émotif, mais il tenait, visiblement, à ce que l’ambiance soit à la fête plutôt qu’aux regrets. « On était rendu trop bon pour être icitte. Il fallait tirer la plogue », s’est-il exclamé à la blague.

Rousseau a choisi de recevoir Marc Labrèche, qui avait aussi été son invité lors de sa première émission, pour conclure cette aventure. De son ton ironique habituel, Labrèche a lancé à son ami : « je suis content pour toi que ça finisse ». Rousseau lui a alors répondu sur le même ton : « rassure-toi, tu n’es pas le seul », ce qui a fait rigoler la foule.

Quand Labrèche a ensuite demandé à l’animateur s’il avait aimé son expérience, Rousseau a répondu en plaisantant : « J’ai détesté ça », puis a enchaîné, plus sérieux, en disant ceci : « sincèrement, si c’était à refaire, je le referais demain matin…» « Je changerais peut-être quelques petits trucs par contre », a-t-il ajouté en riant jaune.

Sous la pluie de confettis, il y avait, certes, une amertume que Stéphane Rousseau avait du mal à cacher. À la fin de l’émission, l’animateur n’a pu retenir ses larmes (nous avions le coeur gros, on l’avoue) : « C’est toute une expérience, j’ai appris beaucoup, évidemment, devant les caméras, donc vous m’avez vu évoluer dans tout ça. […] Merci à tout le monde. Gros becs ».

Le Show de Rousseau nous a quand même livré de bons moments. Ces capsules dans lesquelles l’animateur allait promener les chiens des vedettes étaient particulièrement amusantes. On vous invite à revoir celle mettant en scène Gisèle, la chienne de la famille Cloutier-Morissette.

Elizabeth Lepage-Boily Cinéphile et télévore depuis qu'elle a appris à faire fonctionner la télécommande, Elizabeth, critique et journaliste depuis dix ans pour le site Cinoche.com, est persuadée qu'elle exerce le plus beau métier du monde. Auteure d'une série de romans jeunesse à succès (intitulée « Maude »), Elizabeth a bien l'intention de se dépasser et de partager ses passions et son amour des mots et des arts avec ses lecteurs, tous médiums confondus.

Aimez-nous sur Facebook

Showbizz.net