Une finale précipitée pour Le jeu

,

La série de 10 épisodes s’est conclue ce lundi.

Avez-vous regardé la série Le jeu à TVA cet automne? Celle-ci s’est terminée hier dans une finale précipitée qui avait de quoi nous laisser sur notre appétit. Vous ne trouvez pas?

Dans cette première saison (il n’y a aucune suite annoncée), le sujet de la cyberintimidation a été mis de l’avant alors que deux personnages dans la série, la conceptrice de jeux vidéo Marianne Renaud et sa nièce Lili, ont dû en subir les affres de manières différentes. La première a eu affaire à des trolls qui ont lancé une campagne de dénigrement en ligne tandis que l’autre a été emportée par un manipulateur qui a abusé de ses faiblesses d’adolescente.

Pourtant, ce thème de la cyberintimidation semble avoir pratiquement oublié dans la grande finale présentée hier. Les internautes aux propos blessants ont été relégués aux oubliettes au profit d’un véritable psychopathe qui en voulait à toutes les femmes. L’intimidation est devenue violence physique, le suspense est devenu slasher. Le tout manquait cruellement de subtilité.

Mais ce qui est encore plus dérangeant que cette intrigue qui a bifurqué, c’est le fait que plusieurs autres histoires ont été laissées en plan, sans réponse. Le public s’indignait d’ailleurs sur les réseaux sociaux lundi soir, après la diffusion, indiquant que la finale n’était pas à la hauteur de l’ensemble. Qu’advient-il de Sam, le frère de Kim, sans qui toute cette histoire aurait franchement piétiné? Il se dirigeait vers la prison après avoir enfreint les règles de sa compagnie… Qu’advient-il de Lili, dont la mère déconnectée a entrepris des démarches auprès de la DPJ pour la ravoir auprès d’elle? On aurait voulu en savoir plus. Qu’advient-il du prédateur de Lili? Il avait été arrêté par la police, mais à savoir pour la suite… Qu’advient-il de Cédric, dont la vengeance orchestrée contre Marianne a mal tourné? Aucune idée.

Voilà autant de fils qui pendouillent après cette première saison en dents de scie. Le jeu nous aura toutefois amené une intrigue pertinente en l’histoire de Lili, qui a trouvé des échos dans la réalité il n’y a pas si longtemps. Cette trame sur l’intimidation vécue par une adolescente était beaucoup plus intéressante et crédible que tout le reste et la jeune Laura Compan s’est démarquée du lot avec son interprétation fantastique.

Pendant ce temps, la grogne du public se fait entendre et plusieurs réclament une suite qui pourrait permettre de clore certains dossiers. Pour le moment, cela ne semble pas dans les plans de TVA, mais c’est à suivre…

Stéphanie Nolin Littéraire de formation, passionnée du septième art, téléphile, mélomane curieuse, blogueuse culinaire en dilettante, férue de mots et de culture. Après une incursion prolongée dans le monde des communications universitaires, elle peut maintenant dire qu'elle concilie travail et passion en écrivant pour Cinoche.com et Showbizz.net... et elle ne s'en plaint pas du tout.

Aimez-nous sur Facebook

Showbizz.net