Michael se défend d’avoir utilisé le mot «connasse» pour décrire les filles d’OD

,

Le nouveau a posé un geste qui a étonné tout le monde, téléspectateurs et candidats.

Michael est entré dans l’aventure Occupation Double Grèce la semaine dernière. Il était arrogant, prétentieux et même irrespectueux. Il a utilisé des qualificatifs particulièrement offensants pour décrire les filles, dont le mot « connasse ». Son attitude a d’ailleurs été beaucoup décriée sur les réseaux sociaux.

Lors du souper avant la délibération de ce dimanche, Michael a éclairci ses propos, qui ont heurté la sensibilité des candidates. « Pour moi le mot connasse, ce n’est pas un gros mot, c’est un peu comme si on dit à un gamin : « tu es un petit con ». Ce n’est pas méchant, ce n’est pas une insulte extrême. L’impact que ç’a pu avoir chez les filles, je ne m’y attendais pas. »

« Ce n’est pas un clash [entre la culture française et québécoise], c’est juste une incompréhension envers mon intention. »

Un peu plus tard, à OD+ en direct, Michael a tenu à s’excuser publiquement : « Je m’excuse auprès de toutes les femmes que j’ai pu blesser. Je ne voulais pas faire de mal. […] Je ne suis pas comme ça. »

Comme nous l’annonçait Jay Du Temple en début de semaine, nous avons eu droit ce dimanche à la délibération la plus intense de l’histoire d’OD.

Le Français Michael ne voulait pas laisser partir son ami Jonathan qui, selon lui, est mis à part par les autres garçons. « Je les ai trouvé moqueurs envers lui, je ne les ai pas trouvé sympa », a-t-il indiqué. Donc, comme il n’y avait pas de consensus autour de la table, Michael a décidé de quitter l’aventure pour laisser sa place à son nouveau copain. « Ça les fait plus chier que tu sois encore là », lui a-t-il dit en quittant les maisons.

Les larmes coulaient à flots sur les joues du Français, qui n’aura pas fait long feu à la téléréalité québécoise… Les garçons n’ont pas été émus par son geste, au contraire des filles, qui ont salué sa dévotion.

Mentionnons que celle qui se décrivait elle-même comme une « fauteuse de trouble » a aussi dû quitter la Grèce ce dimanche.

Elizabeth Lepage-Boily Cinéphile et télévore depuis qu'elle a appris à faire fonctionner la télécommande, Elizabeth, critique et journaliste depuis dix ans pour le site Cinoche.com, est persuadée qu'elle exerce le plus beau métier du monde. Auteure d'une série de romans jeunesse à succès (intitulée « Maude »), Elizabeth a bien l'intention de se dépasser et de partager ses passions et son amour des mots et des arts avec ses lecteurs, tous médiums confondus.

Aimez-nous sur Facebook

Showbizz.net