Elton John au Centre Vidéotron : De fantastiques adieux

,

Le légendaire chanteur britannique visitait Québec ce samedi avec sa tournée d’adieu Farewell Yellow Brick Road.

C’est précédé d’une rumeur plus que positive concernant son ultime tournée que Sir Elton John s’est présenté à Québec, au Centre Vidéotron, pour livrer son spectacle Farewell Yellow Brick Road. Sa dernière visite dans la Vieille-Capitale remontait à 2011, alors qu’une foule monstre avait envahi les plaines d’Abraham pour voir le Britannique dans le cadre du Festival d’été de Québec. C’est donc sans surprise que l’amphithéâtre était rempli à craquer ce samedi, pour vivre ce dernier moment unique avec la légende du pop rock.

Sur le coup de 20 h, la star a fait son entrée en scène avec toute la flamboyance qu’on lui connaît. Pourtant, à l’encontre de ce style vestimentaire clinquant, le spectacle s’est avéré assez sobre dans sa forme : un homme, son piano et ses musiciens vétérans (mention spéciale au fantastique et pétulant Ray Cooper aux percussions). La musique, la vraie, a pris toute la place dans cette dernière communion généreuse entre un artiste et son public. La voix puissante et unique d’Elton John et les notes de son piano ont fendu l’air, faisant vibrer tout un chacun à l’unisson.

Pendant le périple, le septuagénaire est allé piger dans son immense répertoire les titres qui étaient le plus significatifs pour lui. Cela a évidemment donné un spectacle fort en émotions et musicalement impeccable, qu’il a ponctué de plusieurs anecdotes de carrière. On a donc pu l’entendre converser notamment sur ses débuts difficiles, sa collaboration cinquantenaire avec Bernie Taupin, ses problèmes de dépendance, son travail pour aider la recherche sur le sida et son amour indéfectible de la scène. C’est un véritable morceau d’anthologie qui a été offert aux spectateurs présents, qui en garderont assurément un souvenir impérissable.

Parmi les chansons choisies, on retrouvait bien sûr plusieurs titres connus, comme « Bennie and the Jets » qui a lancé le bal de belle manière, « Tiny Dancer », « Rocket Man », « Levon », « Candle in the Wind ». Régulièrement, les partitions musicales étaient allongées pour montrer le prodige à l’oeuvre à son piano. Les spectateurs en redemandaient et l’artiste, en très grande forme, semblait y prendre un malin plaisir. Après des remerciements très émouvants et avant un rappel mémorable, la légende a enchaîné ses succès dansants à un rythme effréné, comme « The Bitch Is Back », « I’m Still Standing » et « Crocodile Rock », ce qui n’a pas manqué de faire lever la fête qui a trouvé son point d’orgue sous une pluie de confettis.

« Je ferai encore de la musique, mais je ne reviendrai plus ici. » – Elton John

Elton John fera-t-il partie de ces artistes qui tirent leur révérence, mais reviennent après quelques années de pause? Seul l’avenir le dira. Si tel est le cas, sachez, cher Monsieur, que Québec vous accueillera toujours les bras et le coeur grands ouverts. Sinon, il faut certainement vous remercier pour toutes ces années de musique innovante et influente, à l’origine de grandes émotions.

« Je ne vous oublierai jamais. » – Elton John

Voici la liste des chansons interprétées par Sir Elton John à Québec le 29 septembre 2018 :

  • Bennie and the Jets
  • All the Girls Love Alice
  • I Guess That’s Why They Call It the Blues
  • Border Song
  • Tiny Dancer
  • Philadelphia Freedom
  • Indian Sunset
  • Rocket Man (I Think It’s Going to Be a Long, Long Time)
  • Take Me to the Pilot
  • Someone Saved My Life Tonight
  • Levon
  • Candle in the Wind
  • Funeral for a Friend/Love Lies Bleeding
  • Burn Down the Mission
  • Believe
  • Daniel
  • Sad Songs (Say So Much)
  • Don’t Let the Sun Go Down on Me
  • The Bitch Is Back
  • I’m Still Standing
  • Crocodile Rock
  • Saturday Night’s Alright for Fighting

Rappel :

  • Your Song
  • Goodbye Yellow Brick Road
Stéphanie Nolin Littéraire de formation, passionnée du septième art, téléphile, mélomane curieuse, blogueuse culinaire en dilettante, férue de mots et de culture. Après une incursion prolongée dans le monde des communications universitaires, elle peut maintenant dire qu'elle concilie travail et passion en écrivant pour Cinoche.com et Showbizz.net... et elle ne s'en plaint pas du tout.

Aimez-nous sur Facebook

Showbizz.net