Clash à Super Écran : Une belle surprise

,

Dès ce samedi 15 septembre à 19 h 30 à Super Écran. En novembre à VRAK.

Les abonnés de Super Écran et VRAK auront une belle petite surprise à se mettre sous la dent cet automne avec la série Clash qui arrive comme un vent de fraîcheur. Le projet, qui s’adresse principalement aux jeunes adultes, mais qui risque d’avoir une portée plus large, intrigue autant qu’il fait réfléchir et divertit. On ne s’attendait pas à ce résultat, mais l’étonnement fait du bien. Après les quatre premiers épisodes, on vous confirme qu’on veut poursuivre notre écoute…

Clash, écrit par Martine D’Anjou et produit par Fabienne Larouche et Michel Trudeau, s’intéresse au quotidien de six jeunes de 19 à 25 ans qui doivent, pour une raison ou l’autre, fréquenter un centre de réhabilitation après un séjour à l’hôpital. Certains ont des séquelles majeures, autant physiques que psychologiques, d’autres moins. Trois d’entre eux se retrouveront à partager le même appartement à deux pas du centre, de gré ou de force. Ces jeunes devront apprendre à composer avec leurs nouvelles limitations, des amitiés brisées et reconstruites, des peurs, des parents qui doutent et plus.

La prémisse de Clash ressemble énormément à celle de Pour Sarah, qui avait connu un succès intéressant à TVA. Un accident d’auto se produit dans des circonstances nébuleuses. Deux jeunes sont grièvement blessés dans l’accident tandis que l’autre passagère s’en tire indemne. Même chose pour les occupants mystérieux de l’autre véhicule. Que s’est-il réellement passé ce soir-là qui a mené aux circonstances difficiles que l’on connaît? Même chose pour un autre personnage, lui aussi laissé avec des limitations importantes, qui a vécu un AVC après avoir été sauvagement agressé à la sortie d’un bar. Clash s’impose d’abord comme un suspense, ce qu’on n’avait pas vu venir. Un policier est chargé de l’enquête principale et tentera de voir si les jeunes dans l’auto sont coupables du délit. On se retrouve donc dans un univers plus jeune, mais qui n’est pas sans rappeler celui de District 31. Le style est là, l’intérêt aussi.

Dans ce contexte, on voit évoluer à l’écran le meilleur de la relève québécoise. On retrouve Ludivine Reding qui occupe un rôle bien différent de sa fugueuse. Celle-ci est toujours aussi lumineuse et fascinante. C’est toutefois ses acolytes masculins qui s’illustrent le plus, avec des personnages difficiles à jouer, torturés, mais malgré tout remplis d’espoir. Alexandre Nachi et Alex Godbout sont magnétiques dans la peau de joueurs de soccer dont l’amitié s’est étiolée en même temps que leur accident de voiture. Félix-Antoine Cantin, qui doit jouer une paralysie partielle, est lui aussi fantastique et instille une touche d’humour qui fait du bien à la série. Avec Laurence Latreille, il forme un duo romantique qui est beau à voir. Précisons qu’on y voit aussi Chantal Fontaine qui retrouve un style pédagogique à la Virginie qui lui va bien. Pas de fausse note chez les autres comédiens.

Découvrez la distribution complète cinq étoiles de Clash ici.

Super Écran et VRAK développent un nouveau créneau avec ce projet qui intéressera assurément. Le talent est là et l’histoire nous accroche. Reste à voir si le temps y est pour ajouter une nouvelle quotidienne à notre calendrier… Les 24 premiers épisodes de 30 minutes seront diffusés en septembre à Super Écran puis en novembre à VRAK. Les 24 épisodes suivants seront présentés à l’hiver.

Stéphanie Nolin Littéraire de formation, passionnée du septième art, téléphile, mélomane curieuse, blogueuse culinaire en dilettante, férue de mots et de culture. Après une incursion prolongée dans le monde des communications universitaires, elle peut maintenant dire qu'elle concilie travail et passion en écrivant pour Cinoche.com et Showbizz.net... et elle ne s'en plaint pas du tout.

Aimez-nous sur Facebook

Showbizz.net