Le choix de Jeanne

,

La dernière saison d’Unité 9 commençait ce mardi avec un épisode émotif.

Mise en garde : Ce texte contient des informations sensibles concernant l’épisode du 11 septembre d’Unité 9. Si vous ne l’avez pas regardé encore, il serait préférable de cesser votre lecture maintenant.

Que feriez-vous si vous tombiez enceinte des suites d’une agression sexuelle? La question est grave et la réponse l’est encore plus. Elle est posée par l’auteure d’Unité 9, Danielle Trottier, dans la septième et ultime saison de la série qui nous tient en haleine depuis ses débuts. C’est en la personne de Jeanne Biron, incarnée par Ève Landry, que le dilemme nous est livré à l’écran. Nous avions été témoins du viol collectif qui a transformé ce personnage la saison dernière. Cette fois, nous devrons vivre avec le choix de Jeanne. Garder l’enfant dont elle n’a jamais voulu? Le donner en adoption? Le confier à Marie Lamontagne qui souhaite le prendre sous son aile? Se laisser mourir? La réponse est arrivée à la toute fin de ce premier épisode émotif.

Ainsi, après une scène d’accouchement très difficile, comme nous l’avait promis l’auteure, Jeanne a décidé qu’elle ne voulait pas être mère. Les fantômes du passé semblent peser dans la balance. Elle a donc choisi de confier son enfant à Marie Lamontagne, qui a accueilli la nouvelle devant témoin. Est-ce que les choses resteront ainsi toute la saison ou si Jeanne tentera de prendre contact avec son enfant dans les prochains épisodes? Difficile de le dire à ce point. Quant à la lettre qui avait conclu la précédente saison, on n’en connait toujours pas le contenu. Notre petit doigt nous dit qu’il ne faudra pas attendre très longtemps avant d’en savoir plus…

Pendant ce temps, Suzanne Beauchemin (Céline Bonnier) a commencé son séjour en prison provinciale après avoir été prise la main dans le sac à voler son employeur. Pourtant, on semble l’accuser de bien plus que ce dont elle est réellement coupable. Suzanne retournera-t-elle à Lietteville pour purger sa peine? Cela reste à voir. Vous pouvez découvrir ce que l’auteur nous a dit à ce sujet ici. Si c’est le cas, elle pourrait trouver que les choses sont bien différentes, avec le nouveau personnel en place et les nouvelles détenues qui bouleversent l’ordre établi.

Nous en avons d’ailleurs rencontré une dans ce premier épisode, qui risque de faire des vagues. Elle se nomme Solange Chrétien, Brownies pour les intimes, et elle est interprétée par Claire Jacques. On l’a installée dans la même unité que Macha Vallières, détenue controversée jouée par Hélène Florent, et cela ne semble pas lui plaire. L’hygiène n’est pas sa force, ce qui pousse les employés de Lietteville dans leurs derniers retranchements, car ils ne peuvent la forcer à se laver. Qu’arrivera-t-il de cette nouvelle trame? C’est à suivre.

Jeanne survivra-t-elle à son accouchement complexe? Saura-t-elle faire la paix avec les démons qui l’habitent? Voilà l’une des histoires qui nous occupera sans doute cette saison. Avez-vous aimé cette introduction de septième saison?

Stéphanie Nolin Littéraire de formation, passionnée du septième art, téléphile, mélomane curieuse, blogueuse culinaire en dilettante, férue de mots et de culture. Après une incursion prolongée dans le monde des communications universitaires, elle peut maintenant dire qu'elle concilie travail et passion en écrivant pour Cinoche.com et Showbizz.net... et elle ne s'en plaint pas du tout.

Aimez-nous sur Facebook

Showbizz.net