Véronique Cloutier en met plein la vue avec son Gala ComediHa!

,

La pétillante Véro nous a offert une soirée d’humour et de variétés de grande qualité.

Nous attendions de pied ferme le Gala ComediHa! de Véronique Cloutier. D’abord parce que c’était la première fois que l’animatrice se retrouvait seule sur une scène pour animer un événement d’humour comme celui-là et ensuite parce que la liste de ses invités était épatante!

Nous n’avons pas été déçus! Autant par la tête d’affiche, qui a relevé le défi avec brio, que par le travail de son alignement bigarré, qui a offert des moments musicaux originaux et délirants. Les deux numéros d’ouverture (le gala est scindé en deux pour donner deux émissions de télé) étaient époustouflants. Dans le premier, Cloutier disait bientôt sortir un album de reprises de chansons humoristiques. Afin d’interpréter certains classiques du genre, elle a invité plusieurs chanteurs à l’accompagner, dont Mario Pelchat, France D’Amour et Guylaine Tanguay. Le public a même eu droit à une visite-surprise de Ludivine Reding qui accompagnait les danseuses du groupe C4 sur scène.

La seconde moitié s’est amorcée sur un hommage aux chanteuses d’hier à aujourd’hui, de La Bolduc à Lady Gaga en passant par Ginette Reno à La reine des neiges. Les nombreuses participantes à ce numéro – dont Debbie Lynch-White, Mélissa Bédard, Véronique Claveau, Julie Ringuette et Élyse Marquis (qui a d’ailleurs eu un petit accident en répétition) – devaient changer de costumes à la vitesse de l’éclair. Et il ne suffisait pas de changer de perruques ou d’ajouter un accessoire, les habits étaient élaborés! Mais, les femmes ont fait un travail exemplaire rendant ce moment mémorable. Comme la reine du soul Aretha Franklin est décédée aujourd’hui même, l’interprétation de « Respect » par Mélissa Bédard a eu l’effet d’une bombe.

Chacune des interventions des invités avait un lien avec la musique. Arnaud Soly et Julien Corriveau ont livré deux numéros chantés délirants, Les Denis Drolet ont fait une revue de l’histoire de la musique à leur façon (donc, déjantée), Julien Tremblay a décrit des photos en grattant la guitare et Daniel Grenier a entonné un ver d’oreille de sa composition. Le duo Dominc et Martin a, pour sa part, proposé un retour de leurs personnages Martin & Garsfulldoll. Le numéro a été accueilli avec beaucoup d’enthousiasme par le public. Il faut absolument souligner la présence de Catherine Ethier et Kim Lévesque-Lizotte qui ont pris part à un succulent numéro avec Jean-François Breau sur les chansons qu’on ne peut plus fredonner aujourd’hui en raison de leur sujet litigieux.

« Le consentement, c’est important. On est à ComediHa! en 2018, pas à Juste pour rire en 1997. »

Anik Jean et Patrick Huard ont proposé, de leur côté, un numéro amalgamant stand-up et chant. Malgré la nervosité qui rendait la chose moins fluide, le couple a offert une prestation dont il peut être fier. La soirée était également pimentée de « nouvelles musicales » lues par Pier-Luc Funk et Marie-Lyne Joncas, parfaitement à l’aise dans leur rôle pince-sans-rire.

Après une intervention convaincante du protégé des Morissette, Christian Marc Gendron, le gala s’est conclu par un hommage à la chanson « Le temps d’une dinde » de Michel Barrette. Tout avait été mis en place pour rendre le moment à la fois loufoque et mémorable : danseuses déguisées en dindes, reprises du classique québécois par le fils de Barrette, Ludovick Bourgeois et Gregory Charles ainsi qu’un montage d’images du personnage d’Hi-Ha Tremblay sur l’« Ave Maria », chanté par Yama, gagnante de la plus récente édition de La voix.

Véronique Cloutier en a vraiment mis plein la vue aux festivaliers de Québec ce jeudi en prouvant qu’elle avait le talent nécessaire pour mener à bien un projet humoristique sans le soutien de son conjoint. Il ne vous faudra pas manquer ses galas lorsqu’ils seront diffusés à la télévision cet automne!

Elizabeth Lepage-Boily Cinéphile et télévore depuis qu'elle a appris à faire fonctionner la télécommande, Elizabeth, critique et journaliste depuis dix ans pour le site Cinoche.com, est persuadée qu'elle exerce le plus beau métier du monde. Auteure d'une série de romans jeunesse à succès (intitulée « Maude »), Elizabeth a bien l'intention de se dépasser et de partager ses passions et son amour des mots et des arts avec ses lecteurs, tous médiums confondus.

Aimez-nous sur Facebook

Showbizz.net