ComediHa! 2018 : Surprises de taille pour Jean-Michel Anctil à Québec

,

Un numéro-surprise à la hauteur des attentes!

En entrevue, Jean-Michel Anctil nous avait parlé de ce numéro spécial qu’il préparait pour son gala ComediHa! Nous avions bien hâte de découvrir le résultat de cette mise en danger de la part de l’humoriste et nous n’avons pas été déçus! Il s’agit, très certainement, du meilleur moment de la soirée. L’animateur a donné carte blanche aux invités de la première partie de son gala afin qu’ils préparent un numéro-surprise pour lui. Évidemment, ses collègues et amis ont saisi l’occasion pour se payer sa tête.

Comme la principale thématique de son gala était la peur, l’humoriste s’est fait, notamment, enfermer dans un cercueil. Une caméra placée à l’intérieur de celui-ci nous dévoilait un Jean-Michel bon joueur, mais légèrement paniqué (on le serait à moins!). Ensuite, Julien Lacroix est arrivé sur scène au bras de l’une de ses filles en mentionnant qu’il était son nouveau petit copain (pire cauchemar de tous les pères : voir sa fille fréquenter Lacroix!). C’est Louis Morissette qui a conclu ce bien-cuit en lui annonçant une bonne nouvelle : l’humoriste avait atteint le 1 million de billets vendus en carrière. Un accomplissement dont il peut être fier.

Autre moment fort de la soirée : la découverte de Christine Morency. Humoriste de la relève, la jeune femme possède un franc-parler corrosif et un charisme transcendant qui captive. Le public était pendu à ses lèvres du début à la fin. Fabien Cloutier a également séduit les spectateurs avec son humour cynique et brillant. Même chose pour Boucar Diouf, qui a eu droit à une ovation debout avant même qu’il ait prononcé ses premiers mots. Maxim Martin et Philippe Laprise, venu parler d’une situation gênante vécue avec Anctil, ont aussi su se démarquer. Et, que dire de cette présentation vidéo des artistes dans laquelle l’animateur faisait sursauter chacun de ses invités. Un délice!

De son côté, François Léveillé, qui s’est présenté comme « le plus vieil humoriste du milieu », a proposé un numéro sur les relations hommes-femmes qui a laissé le public sur sa faim. Sébastien Ouellet, qui assure la première partie d’Anctil en tournée, n’a pas su tirer son épingle du jeu non plus. L’humoriste français Bun Hay Mean, dit « le Chinois marrant », a bien tenté d’amadouer l’auditoire avec son style atypique et ses jeux de mots recherchés, mais il a commis une faute impardonnable que Québec n’a pu lui pardonner : il a dit « je suis content d’être à Montréal ». Malgré les chuchotements désapprobateurs de la foule, il n’a pas corrigé le tir. Erreur de débutant.

La finale du gala de Jean-Michel Anctil valait aussi le détour. Pour faire plaisir à son public, l’humoriste a trouvé le moyen de ramener ses trois personnages cultes – Priscilla, Maxime et Rateau – sur la même scène sans que les changements de costumes cassent le rythme. Plusieurs comédiens, humoristes et chanteurs, dont une chorale d’une cinquantaine d’artistes, ont pris part à cette audacieuse conclusion. Un gala réussi dans l’ensemble où la surprise a souvent côtoyé la peur.

Elizabeth Lepage-Boily Cinéphile et télévore depuis qu'elle a appris à faire fonctionner la télécommande, Elizabeth, critique et journaliste depuis dix ans pour le site Cinoche.com, est persuadée qu'elle exerce le plus beau métier du monde. Auteure d'une série de romans jeunesse à succès (intitulée « Maude »), Elizabeth a bien l'intention de se dépasser et de partager ses passions et son amour des mots et des arts avec ses lecteurs, tous médiums confondus.

Aimez-nous sur Facebook

Showbizz.net