Dave Matthews Band ferme le FEQ 2018 en beauté

,
feq2018_logo
Festival d'été de Québec 2018

Le groupe américain en était à sa première visite dans la Vieille-Capitale.

En guise de conclusion à sa superbe 51e édition, le Festival d’été de Québec nous conviait à un programme triple franchement alléchant ce dimanche soir. Après des premières parties musclées de John Butler Trio et Sturgill Simpson, le Dave Matthews Band pouvait tisser des liens pour la première fois avec les gens de la ville de Québec. C’était en effet une première présence dans notre belle ville pour le groupe qui fonctionne à plein régime depuis 27 ans.

Dave Matthews semblait en grande forme dès son entrée en scène et il a ravi tous ses adeptes en commençant avec l’excellente « Don’t Drink the Water ». On ne pouvait rêver mieux comme mise en bouche, alors que la voix unique du chanteur a percé les plaines, récoltant son lot de cris exaltés.

Au programme, des succès et de nouveautés issus de l’impressionnant catalogue du groupe. Si les mélomanes ont dû être emportés d’emblée en voyant le concentré de talents musicaux réunis sur scène ce soir, les néophytes pouvaient se sentir un peu laissés pour compte. On avait certes droit à un spectacle – un mélange de rock, folk et funk – qui s’adressait plus aux initiés, bien que le chanteur s’est montré amène dès le départ. Heureusement, les succès « Satellite »et « Crash Into Me » avaient été ajoutés à la liste pour allumer quelques étincelles dans la foule. La reprise de « Sledgehammer » de Peter Gabriel s’est avérée particulièrement réussie aussi. Ombre au tableau : l’absence du titre « The Space Between » qui aurait pourtant contenté tous les participants.

Évidemment, sachant l’artiste très engagé, nous n’étions pas surpris de l’entendre encenser notre Premier Ministre canadien. « Nous avons un beau petit problème un peu plus au Sud. Je pourrais déménager ici », s’est-il exclamé en faisant référence aux politiques controversées de Trump.

À l’image des Foo Fighters plus tôt dans la semaine qui avaient voulu se reprendre pour le déluge de 2015, le Dave Matthews Band se proposait de jouer plus longtemps ce soir. Il s’agissait d’une belle idée comme on était en soirée de clôture. Les applaudissements se sont donc étirés sur les Plaines, confirmant le succès d’une 51e édition bigarrée où les premières rencontres étaient légion.

En première partie

Le John Butler Trio a complètement épaté en première partie, ralliant la foule en laissant parler sa musique. Le leader de la formation a offert un solo de guitare à couper le souffle sur « Ocean ». Pendant plusieurs minutes, le guitariste s’est surpassé, recevant des acclamations de plus en plus fortes de la foule. On lui a offert un bien trop court segment pour le talent qu’il déploie sur scène. À réinviter. Suivait Sturgill Simpson, la nouvelle sensation du country rock aux États-Unis. L’artiste a d’ailleurs remporté le Grammy Award du meilleur album country en 2017 pour A Sailor’s Guide to Earth. Encore une fois, les festivaliers ont pu être les complices privilégiés d’un prodige musical à la voix unique et porteuse. On l’aurait seulement souhaité un peu plus engageant…

Voici la listes des chansons interprétées par Dave Matthews Band ce dimanche 15 juillet à Québec :

  • Don’t Drink the Water
  • Samurai Cop
  • Warehouse
  • What Would You Say
  • Again and Again
  • You Might Die Trying
  • Satellite
  • Can’t Stop
  • Crash Into Me
  • Lying in the Hands of God
  • Sledgehammer (Reprise de Peter Gabriel)
  • Come On Come On
  • Grey Street
  • Ants Marching
  • Some Devil
  • So Much to Say
  • Tripping Billies
feq2018_logo
Festival d'été de Québec 2018
Stéphanie Nolin Littéraire de formation, passionnée du septième art, téléphile, mélomane curieuse, blogueuse culinaire en dilettante, férue de mots et de culture. Après une incursion prolongée dans le monde des communications universitaires, elle peut maintenant dire qu'elle concilie travail et passion en écrivant pour Cinoche.com et Showbizz.net... et elle ne s'en plaint pas du tout.

Aimez-nous sur Facebook

Showbizz.net