Alexisonfire fait oublier le désistement d’Avenged Sevenfold

,
feq2018_logo
Festival d'été de Québec 2018

Les gars ont donné tout ce qu’ils avaient afin de nous convaincre qu’ils n’étaient pas n’importe quel plan B.

Les dernières heures ont été excessivement exigeantes pour les organisateurs du Festival d’été de Québec. Quand le groupe Avenged Sevenfold a annoncé qu’il ne pourrait se produire sur les Plaines samedi soir en raison d’un problème de santé d’un de ses membres, l’équipe du FEQ a remué ciel et terre afin de trouver une formation metal qui plairait aux festivaliers.

Selon ce que rapporte Cédric Bélanger du Journal de Québec, l’équipe voulait privilégier un groupe canadien afin de simplifier les choses en matière d’immigration. La première fois que le directeur de la programmation du FEQ, Louis Bellavance, s’est adressé aux membres d’Alexisonfire, ils ont refusé d’emblée, croyant qu’il s’agissait d’une mission impossible. Toutefois, le Festival d’été a mis la gomme pour les convaincre et (magie) ils y sont parvenus.

Alexisonfire ne donne plus beaucoup de spectacles et le directeur de la programmation se considère chanceux d’avoir pu les convaincre de se joindre à la fête dans un délai si court.

Les membres du groupe sont arrivés sur scène samedi avec la même énergie qu’un boxeur sur le ring. Les vaillants combattants ont su instantanément faire oublier le forfait d’Avenged Sevenfold aux amateurs de rock de la ville de Québec. Ils ont débuté leur prestation par la pièce « Young Cardinals », tirée de leur album Old Crows / Young Cardinals paru en 2009. Ils ont ensuite pigé dans leur large répertoire (six albums) afin de proposer une revue de leurs plus grands succès, dont « « This Could Be Anywhere in the World », qui a été accueillie avec beaucoup d’entrain par les festivaliers, ainsi que « Boiled Frogs » et « Happiness by the Kilowatt », qu’ils ont interprété à la toute fin du spectacle.

Comme l’un des membres du groupe célébrait son anniversaire sur la scène des Plaines d’Abraham, le chanteur Dallas Green, membre fondateur du groupe City and Colour, a demandé à la foule de lui chanter « Bonne fête ». Le résultat n’était pas très harmonieux, mais disons que, dans ce cas-ci, c’est l’intention qui comptait! Chris Steele s’est plongé la tête dans un gâteau et la fête s’est poursuivie sous les hurlements de George Pettit.

C’est seulement lors du rappel que le groupe a parlé de son rôle de remplaçant. « Il y a quelques jours, personne n’aurait pu imaginer que ce spectacle aurait lieu. […] Merci à tout le monde d’avoir transformé une mauvaise situation en un party incroyable », a déclaré Pettit, épaté par la réaction positive de la foule.

Sans aucun doute, Alexisonfire a relevé le défi de taille qu’on leur a confié. Bravo à l’équipe du festival pour ce coup de maître!

Voici la liste des chansons interprétées par Alexisonfire le samedi 14 juillet au Festival d’été de Québec :

  1. Young Cardinals
  2. Boiled Frogs
  3. We Are The Sound
  4. Waterwings
  5. Old Crows
  6. Crisis
  7. 44 Caliber Love Letter
  8. Accept Crime
  9. Dog’s Blood
  10. Drunks, Lovers, Sinners And Saints
  11. This Could Be Anywhere In The World
  12. The Northern
  13. Pulmonary Archery
  14. Accidents
  15. Happiness By the Kilowatt

Première partie

Le groupe de metalcore Atreyu, qui remplaçait Bullet for My Valentine, n’a pas déçu non plus. Les cinq membres du groupe ont occupé la scène avec l’aplomb et l’impétuosité que leur style de musique inspire. La formation californienne, qui n’avait pas mis les pieds à Québec depuis 10 ans, a été accueillie avec beaucoup d’amour par les festivaliers, réunis en grand nombre malgré le désistement des têtes d’affiche. Ces derniers ont eu droit à une soirée de metal qui déchire!

feq2018_logo
Festival d'été de Québec 2018
Elizabeth Lepage-Boily Cinéphile et télévore depuis qu'elle a appris à faire fonctionner la télécommande, Elizabeth, critique et journaliste depuis dix ans pour le site Cinoche.com, est persuadée qu'elle exerce le plus beau métier du monde. Auteure d'une série de romans jeunesse à succès (intitulée « Maude »), Elizabeth a bien l'intention de se dépasser et de partager ses passions et son amour des mots et des arts avec ses lecteurs, tous médiums confondus.

Aimez-nous sur Facebook

Showbizz.net