100 humoristes lancent la 1re édition du Grand Montréal Comédie Fest

,

C’est avec un concept novateur que le nouveau festival d’humour a été lancé ce dimanche dans une métropole en pleine canicule.

Réunir 100 humoristes sur la même scène était une idée brillante, surtout pour donner le ton à un nouvel évènement qui se veut rassembleur et expérimental. Laurent Paquin l’a bien dit en introduction de ce spectacle audacieux : « 100 humoristes en 100 minutes, c’est un gros « fuck you » à tous ceux qui croient qu’il y a trop d’humoristes au Québec ».

Rappelons d’abord les détails du concept. Chaque humoriste invité bénéficiait de 60 secondes pour faire rire l’assistance. Lorsque son temps alloué était écoulé, les lumières sur scène s’éteignaient et le micro se fermait.

Il faut dire que la plupart des artistes participants étaient d’illustres inconnus du grand public. Parmi les plus connus, on retrouvait Maxim Martin, Réal Béland, Jay Du Temple, Patrick Groulx, Rosalie Vaillancourt, Julien Lacroix, Sylvain Larocque, Dominic et Martin, Mario Tessier et Yannick de Martino. Béland et Vaillancourt se sont d’ailleurs démarqués du lot avec des numéros originaux et décapants. Parce que – il faut le dire – il fallait arriver avec quelque chose de solide pour marquer la mémoire des spectateurs, bombardés de blagues de tout acabit.

Certains y ont été dans la folie pure (comme recréer la scène culte du film Mon ami Willy ou faire assurer la première partie de sa minute par un autre humoriste) alors que d’autres ont opté pour un stand-up à l’américaine classique. Nous avons aussi vu beaucoup de personnages et plusieurs étaient accompagnés d’un instrument de musique (Arnaud Soly y était – évidemment – avec sa flûte à bec).

Plusieurs humoristes étaient très à l’aise avec ce concept inusité, alors que d’autres se sont retrouvés complètement déstabilisés par les restrictions imposées. Le pauvre Adamo d’Occupation Double a été invité à faire quelques blagues sur la scène de L’Olympia, mais on ne croit pas que cette expérience ait encouragé le jeune homme à considérer une carrière en humour. Heureusement, il a été sauvé par Jay Du Temple, qui l’a escorté vers les coulisses en réclamant des applaudissements de la foule. Certains n’ont pas eu cette chance…

Le spectacle 100 humoristes en 100 minutes a bien lancé la 1re édition de ce nouveau festival d’humour, né d’un désir de renouveau. Bien qu’inégal pour des raisons évidentes, le spectacle a su démontrer la grande versatilité de l’humour québécois et son audace. Bravo aux organisateurs et longue vie au Grand Montréal Comédie Fest!

Voyez quelques photos de la soirée d’ouverture ci-dessous :

Elizabeth Lepage-Boily Cinéphile et télévore depuis qu'elle a appris à faire fonctionner la télécommande, Elizabeth, critique et journaliste depuis dix ans pour le site Cinoche.com, est persuadée qu'elle exerce le plus beau métier du monde. Auteure d'une série de romans jeunesse à succès (intitulée « Maude »), Elizabeth a bien l'intention de se dépasser et de partager ses passions et son amour des mots et des arts avec ses lecteurs, tous médiums confondus.

Aimez-nous sur Facebook

Showbizz.net