Brigitte Boisjoli apporte un vent de fraîcheur à l’oeuvre de Plamondon

,

La chanteuse présente un spectacle décapant duquel on ressort revigorés et satisfaits.

L’énergie et la fougue de Brigitte Boisjoli sont contagieuses. La petite femme de 35 ans déplace de l’air, au grand plaisir de son public, habitué à son mordant.

Accompagnée par neuf musiciens, l’artiste explore le répertoire de Luc Plamondon avec beaucoup d’intelligence dans son nouveau spectacle. Alors que sur l’album, on trouvait parfois que la chanteuse se collait un peu trop aux accents ou aux fioritures vocales des interprètes originaux, sur scène, la chose est tout autre. Boisjoli semble maintenant s’être entièrement approprié les oeuvres du grand parolier québécois et nous livre en spectacle des versions inspirées et inspirantes.

L’artiste se meut dans son décor chargé avec beaucoup d’aisance. La jeune femme, qui apparaît d’abord dans un imperméable, change de costumes à quelques reprises. Elle avoue d’ailleurs dans le spectacle apprécier particulièrement se déguiser. On pourra même la voir revêtir une tenue d’aérobic fluo tout droit sortie des années 80 alors qu’elle interprète avec entrain la pièce « J’t’aime comme un fou » de Robert Charlebois. Mention spéciale au parfait contrôle vocal de la chanteuse qui saute pourtant dans tous les sens.

Nous avons, évidemment, eu des coups de coeur pour certains numéros, dont ce duo touchant avec le pianiste Christian Marc Gendron sur « Je t’oublierai », tiré du répertoire d’Isabelle Boulay. Son interprétation de « Question de feeling » avec son conjoint Jean-Philippe Audet vaut aussi le détour, tout comme sa version survoltée de « Oxygène ». Inutile de mentionner que cette pièce de Diane Dufresne lui va comme un gant.

Il faut également mentionner que son interprétation – tout en retenue et en douceur – de « Je danse dans ma tête » est exceptionnelle. Pas que Céline Dion ne l’avait pas bien rendue à l’époque, au contraire, mais disons que nous redécouvrons les paroles de ce titre fabuleux grâce à une lecture plus posée. Le moment culminant de la soirée s’avère certainement cette reprise émotive de « L’amour existe encore ». Avant de se lancer dans ce classique de la diva de Charlemagne, la jeune maman parle de sa fille de 10 mois et des changements que son arrivée a eue dans sa vie. Évidemment, la larme n’est pas loin lorsque l’interprète scande « Le monde est mené par des fous, mon amour il n’en tient qu’à nous, de nous aimer plus fort ».

Le seul reproche que l’on pourrait formuler à l’endroit de ce nouveau spectacle de Brigitte Boisjoli concerne la longueur des interventions de la principale intéressée entre les chansons. On sait que l’artiste est proche de son public et veut entrer en contact avec lui, mais ces intermèdes – pouvant parfois excéder les dix minutes – cassent légèrement le rythme du spectacle.

Somme toute, Brigitte Boisjoli effectue un tour de force avec cette proposition dynamique et enivrante, qui nous donne envie de redécouvrir les oeuvres du compositeur de Starmania.

Voici les chansons interprétées par Brigitte Boisjoli à la Salle Albert-Rousseau le 24 avril 2018 :

  • Monopolis
  • Besoin d’amour
  • Lolita (trop jeune pour aimer) / Nuit magique
  • La complainte de la serveuse automate
  • Un garçon pas comme une les autres
  • Chanson pour Elvis
  • J’ai rencontré l’homme de ma vie
  • Rill pour rire / Coeur de rockeur
  • Question de feeling
  • Je danse dans ma tête
  • J’t’aime comme un fou

Entracte

  • Hymne à la beauté du monde
  • Oxygène
  • Je t’oublierai, je t’oublierai
  • Mon p’tit boogie woogie
  • Danse avec moi / La légende de Jimmy / Pour une histoire d’un soir
  • L’amour existe encore
  • Le blues du businessman

Rappel

  • J’ai besoin de parler
  • Ma mère chantait
Elizabeth Lepage-Boily Cinéphile et télévore depuis qu'elle a appris à faire fonctionner la télécommande, Elizabeth, critique et journaliste depuis dix ans pour le site Cinoche.com, est persuadée qu'elle exerce le plus beau métier du monde. Auteure d'une série de romans jeunesse à succès (intitulée « Maude »), Elizabeth a bien l'intention de se dépasser et de partager ses passions et son amour des mots et des arts avec ses lecteurs, tous médiums confondus.

Aimez-nous sur Facebook

Showbizz.net