Le Show de Rousseau : L’animateur s’exprime face aux critiques négatives

,

La première semaine du Show de Rousseau a été pour le moins houleuse.

Pour sa toute dernière entrevue dans le cadre de l’émission Formule Diaz, l’animateur Sébastien Diaz a choisi de recevoir Stéphane Rousseau.

Il a ainsi obtenu la primeur d’un entretien avec l’animateur, qui venait de compléter ses premiers jours mouvementés à la barre du nouveau talk-show, Le show de Rousseau. Voyez notre critique de l’émission ici et ce que les téléspectateurs en ont pensé ici.

Rousseau a donc été appelé à parler de ses premiers pas dans ce créneau autrefois occupé par un artiste adulé du public, avant les événements que l’on connaît tous.

Il indique, à propos de sa vision de la critique : « Je n’ai jamais été un intouchable, on m’a toujours rentré dedans facilement. Je suis assez naïf aussi, je prends des risques inutiles. Je fais de mauvais choix des fois. Mais les gens ont quand même une certaine tendresse à mon égard, ils ne me massacrent jamais. On le sait que je suis rempli de bonnes intentions. »

Plus précisément à propos du Show de Rousseau, il ajoute : « La situation était très particulière de prendre un créneau qui était pratiquement empoisonné. Je n’avais pas vu l’ampleur de la situation, encore une fois grâce à cette naïveté. Je me suis rendu compte qu’il y a des fans de Salvail comme « On ne le changera pas comme ça »… Pour moi dans ma tête, mon rôle n’est pas de remplacer ce gars-là, c’est de faire mon show, mais dans le même créneau, à la même heure. Je ne m’empêcherai jamais de prendre une job parce que les gens me disent qu’il ne faut pas que je la prenne. »

Concernant les réseaux sociaux et les critiques négatives qui ont fusé à son endroit le premier soir de diffusion, Rousseau commente : « C’est dur, parce que moi, un mauvais commentaire m’affecte. Alors là, des dizaines, des centaines. Je n’ai pas été en voir autant, mais j’imagine bien qu’il devait y en avoir beaucoup. Je me suis levé le lendemain en me disant « Ça a relativement bien été pour une première », puis là tu regardes ça « et non, apparemment que ça n’a pas été si bien que ça. » Il y avait plein de points positifs, mais il y avait aussi des gens qui n’aimeront jamais ça, des gens qui ne m’aiment déjà pas. Je n’ai pas eu besoin d’en lire beaucoup pour me dire « oublie ça, c’est en train de fucker ta journée. J’ai deux autres shows à faire ». Les gens qui ne t’aiment pas ne t’aimeront probablement jamais ou ils vont avouer un jour qu’ils ont changé d’idée. »

L’animateur s’est, au final, avoué assez fier de sa première semaine.

Précisons que de notre côté, nous avons noté une nette amélioration du concept dans les deux dernières semaines. Évidemment, lancer un nouveau talk-show ne se fait jamais sans quelques ajustements…

Vous pouvez revoir l’entrevue avec Sébastien Diaz ici.

 

Stéphanie Nolin Littéraire de formation, passionnée du septième art, téléphile, mélomane curieuse, blogueuse culinaire en dilettante, férue de mots et de culture. Après une incursion prolongée dans le monde des communications universitaires, elle peut maintenant dire qu'elle concilie travail et passion en écrivant pour Cinoche.com et Showbizz.net... et elle ne s'en plaint pas du tout.

Aimez-nous sur Facebook

Showbizz.net