Les choses s’améliorent pour Stéphane Rousseau

,

Les premiers épisodes ont été difficiles pour l’animateur du Show de Rousseau.

Il fallait être positif et confiant pour voir du potentiel dans le premier épisode du Show de Rousseau. Lisez notre critique ici.

Les téléspectateurs avaient soulevé plusieurs éléments qui nuisaient à la réussite du projet. À l’écoute de ses fans, Stéphane Rousseau et son équipe ont corrigé le tir à plusieurs niveaux, notamment en abaissant le siège de l’animateur afin qu’il soit à la même hauteur que ses invités, puis en rapprochant légèrement le groupe de musique, qui était cantonné dans l’ombre à l’autre bout de la scène.

Certains ajustements ont aussi été faits en ce qui concerne la coanimatrice Sonia Cordeau. Comme beaucoup de gens se sont plaints qu’elle était trop basse et loin de l’action, on l’a installée sur une chaise plus haute et lui a permis de s’installer sur le siège vide à côté du premier invité de la soirée. Elle peut donc ainsi participer à la discussion de façon plus active et fluide.

L’animateur a aussi pris beaucoup de confiance depuis sa première semaine à l’antenne. Au départ, on ne pouvait que constater qu’il connaissait bien peu de choses sur ses invités. Maintenant, l’animateur semble plus en contrôle et mieux informé sur la vie et les projets professionnels des personnalités qu’il reçoit sur son plateau.

En ce qui concerne ses capsules tournées avant les émissions, nous avons beaucoup aimé ce sketch avec Christian Bégin, diffusé lundi, pendant lequel les deux hommes se réconciliaient après une longue chicane de dix ans. Voyez l’extrait ici. Nous aimons aussi cette idée originale de Rousseau qui emprunte le chien d’une personnalité le temps d’une promenade au parc et questionne l’animal sur son maître. Il faut dire, par contre, que nous ne sommes pas fans des interventions de Docteur Zouf, un médecin excentrique à l’accent français qui conseille les vedettes sur différents sujets.

L’idée de sortir du cadre traditionnel de l’entrevue n’est pas mauvaise non plus, mais il faudrait avoir de meilleures idées que l’introduction inopinée d’un alpaga (lisez notre petite crise de nerfs à ce sujet ici) ou un concours de changement de couches avec Éric Bruneau.

Depuis la deuxième semaine, l’équipe a aussi introduit des performances musicales ou humoristiques dans son format, une chose que le public semble apprécier.

Bien sûr, il reste encore quelques écueils, comme la flagornerie de l’animateur et cette drôle d’habitude de sauter du coq à l’âne en entrevue, comme pour empêcher les silences à tout prix. On ne peut non plus s’empêcher de se questionner à savoir pourquoi l’équipe a choisi d’engager Sonia Cordeau alors qu’elle doit s’absenter le tiers du temps pour remplir un autre engagement…

Les cotes d’écoute sont descendues sous la barre du 140 000 téléspectateurs certains soirs, mais il n’y a pas là de quoi s’inquiéter encore. Elles restent encore en dents de scie, assez hautes à certains moments (229 000 jeudi passé) puis très basses d’autres jours (134 000, ce mercredi).

Nous avions bien raison en mentionnant qu’il fallait laisser du temps à l’animateur pour s’acclimater à son nouveau rôle. Stéphane Rousseau s’améliore de jour en jour et nous laisse croire qu’il est apte à tenir la barre d’un projet aussi ambitieux qu’un talk-show quotidien. Quelle belle remontée!

Elizabeth Lepage-Boily Cinéphile et télévore depuis qu'elle a appris à faire fonctionner la télécommande, Elizabeth, critique et journaliste depuis dix ans pour le site Cinoche.com, est persuadée qu'elle exerce le plus beau métier du monde. Auteure d'une série de romans jeunesse à succès (intitulée « Maude »), Elizabeth a bien l'intention de se dépasser et de partager ses passions et son amour des mots et des arts avec ses lecteurs, tous médiums confondus.

Aimez-nous sur Facebook

Showbizz.net