Une foule en délire pour Ludovick Bourgeois à Québec

,

Le niveau de décibels était particulièrement élevé en ce jeudi soir alors que le gagnant de La voix 5 foulait les planches de la Salle Albert-Rousseau à Québec.

Il faut dire que je ne m’attendais pas tout à fait à cet accueil… Pas que je n’aime pas ce que fait Ludovick Bourgeois, au contraire, mais les cris hystériques et les élans d’amour de la foule m’ont prise par surprise, je dois l’admettre d’emblée. Il y avait des jeunes filles, évidemment, mais il y avait aussi des dames, qui auraient bien pu être sa mère… et même sa grand-mère. Ce trio de femmes d’âge mûr au balcon qui brandissait un tissu à l’effigie du chanteur était adorable et… surprenant, disons-le.

Le chanteur avait lui-même l’air confondu par l’accueil chaleureux que lui réservait les gens de Québec. « C’est une tabarouette de belle soirée », s’est exclamé le poulain d’Éric Lapointe en deuxième partie de son spectacle.

En plus d’interpréter plusieurs pièces issues de son premier album éponyme, dont « Ta silhouette », « Maryanne », « Quinze ans de vie », la populaire « Desert Song » ainsi que « Si je commençais » écrite par Éric Lapointe, Ludovick Bourgeois a offert plusieurs reprises. Il a notamment proposé sa version de la chanson « Terre promise » de son ancien coach, puis a interprété les pièces « Drops of Jupiter » de Train et « Wanted Dead Or Alive » de Bon Jovi en duo avec Travis Cormier (probablement l’une des personnes les plus décontractées de la colonie artistique). Bourgeois a aussi repris « American Woman », « Yellow » et « Summer of 69 », un titre qui fait irrémédiablement lever le party.

Le public a aussi eu droit à un hommage à l’oeuvre de son père, le chanteur des B.B., Patrick Bourgeois, décédé récemment des suites d’un féroce. Le medley était précédé de l’une des plus belles chansons de son album, « Sur ton épaule », écrite par Ingrid St-Pierre.

« T’en aura soufflé des bougies
En secret derrière moi
Mille fois
Soufflé sur mes genoux
En me disant c’est parti tu vois »

Ludovick Bourgeois avait du mal à placer un mot ce jeudi soir tellement la foule hurlait son amour dès qu’il ouvrait la bouche. Une salle qui n’était peut-être pas remplie à pleine capacité, mais qu’on a rarement vue si bruyante et survoltée. Avec son sourire coquin et son timbre de voix juste et si familier, Ludo a su charmer tout le monde, même les messieurs qui accompagnaient leurs épouses fébriles. Ludovick n’a pas fini de surprendre, nous en sommes convaincus!

Elizabeth Lepage-Boily Cinéphile et télévore depuis qu'elle a appris à faire fonctionner la télécommande, Elizabeth, critique et journaliste depuis dix ans pour le site Cinoche.com, est persuadée qu'elle exerce le plus beau métier du monde. Auteure d'une série de romans jeunesse à succès (intitulée « Maude »), Elizabeth a bien l'intention de se dépasser et de partager ses passions et son amour des mots et des arts avec ses lecteurs, tous médiums confondus.

Aimez-nous sur Facebook

Showbizz.net