Le nouveau spectacle de François Bellefeuille vous fera rire aux larmes

,

Son personnage s’est assagi, mais est toujours aussi grinçant.

François Bellefeuille a conquis le coeur des Québécois avec ce personnage de vieux célibataire colérique qui s’offense de la pérennité des bananes. Dans ce deuxième one-man-show, qu’il a présenté en première médiatique à la Salle Albert-Rousseau ce mercredi, son alter ego acariâtre et irritable a pris en maturité et en nuances. Il s’emporte encore pour des banalités (comme le fromage cottage ou les courges), mais le fait avec moins d’agressivité.

Comme lui, son personnage a maintenant une copine et est le père de deux enfants en bas âge. Bellefeuille est arrivé à conserver son homologue acrimonieux sans le dénaturer, puis à lui infliger certains aspects de sa propre vie. Le tout sans perdre en crédibilité; une réussite non négligeable.

« Contrairement à ce que l’on pense,
il y a du service à l’auto partout si tu klaxonnes assez longtemps. »

À trois moments dans son spectacle de 90 minutes sans entracte, l’humoriste utilise un écran comme support visuel. La première fois pour nous parler d’un livre qui nous apprend comment insulter son prochain dans 200 langues différentes (un bouquin qui existe vraiment; disponible ici sur Amazon), la seconde pour nous présenter ses dessins d’enfant puis la dernière pour nous dévoiler des photos (peu reluisantes) de lui à différentes époques de sa vie.

Ses oeuvres, réalisées alors qu’il avait seulement 8 ans, s’avèrent être le clou du spectacle. Impossible de ne pas pleurer de rire en découvrant son automobile-totons et sa « super-maman avec un pénisse ». Le petit François avait visiblement – et pour notre plus grand bonheur – une étrange obsession pour les organes génitaux. Il réserve d’ailleurs une surprise au rappel en lien avec ses réalisations artistiques quelque peu perturbantes. À ne pas manquer!

François Bellefeuille livre ici un spectacle bien écrit, cohérent et mesuré qui saura plaire à un large public. Nous vous le conseillons sans retenue.

Voyez une publicité délirante de ce nouveau spectacle ici.

Elizabeth Lepage-Boily Cinéphile et télévore depuis qu'elle a appris à faire fonctionner la télécommande, Elizabeth, critique et journaliste depuis dix ans pour le site Cinoche.com, est persuadée qu'elle exerce le plus beau métier du monde. Auteure d'une série de romans jeunesse à succès (intitulée « Maude »), Elizabeth a bien l'intention de se dépasser et de partager ses passions et son amour des mots et des arts avec ses lecteurs, tous médiums confondus.

Aimez-nous sur Facebook

Showbizz.net