Face au mur avec Maripier Morin : Se laisser prendre au jeu

,

Le nouveau jeu télévisé Face au mur a été lancé avec fracas ce jeudi soir à TVA.

Jamais nous n’avions vu au Québec un jeu télévisé aussi imposant que Face au mur. Avec son immense plateau technologique et son impressionnant mur haut de quatre étages, le jeu finalement programmé à TVA les jeudis soirs suscitait déjà la curiosité des téléspectateurs. Avec Maripier Morin à l’animation, on s’assurait presque un succès. Mais restait à voir le résultat final.

Si, personnellement, je n’ai jamais été une adepte de ce type d’émissions, je me suis laissé prendre au jeu de Face au mur et j’ai été emportée par la ferveur des premiers concurrents. J’entrevois un succès fracassant pour TVA avec cette nouvelle proposition qui frappe dans le mille.

Voyez nos photos prises sur le plateau de tournage ici.

L’enjeu est gros. Les candidats – des personnes dont l’altruisme a été démontré au quotidien dans leur communauté – peuvent remporter jusqu’à un million de dollars. Pourtant, il est tout aussi facile de perdre que de gagner dans cette épreuve où l’on doit suivre la trajectoire de balles libérées dans un mur géant. Pour remporter la cagnotte, les participants doivent répondre à diverses questions. Celles-ci ne sont pas nécessairement aisées et pigent allègrement dans toutes les sphères de la culture générale. En gros, la tâche n’est pas simple.

L’une des forces de cette première diffusion réussie de Face au mur, c’est d’être allé chercher des concurrents inspirants qui soulèvent les passions. C’était définitivement le cas de Lucien et David, un duo père-fils attachant venu de Gaspésie. Leur confiance l’un en l’autre était belle à voir et leur engouement était contagieux. La semaine prochaine, un couple qui a tout donné pour sauver des victimes d’un tsunami destructeur affrontera le mur.

Une autre force de ce nouvel objet brillant : Maripier Morin et son éternelle authenticité. Depuis ses débuts houleux à Occupation double, l’animatrice et femme d’affaires a évolué de belle manière sans jamais perdre de vue l’ingénuité et le naturel qui la caractérisent. Ici, on la sent complètement investie dans sa mission de divertir tout en interagissant avec empathie avec les candidats. Ses réactions sont véritables et sa présence agréable. Si l’animatrice s’est inquiétée devant l’ampleur de la tâche, pas de crainte à avoir, elle est à sa place.

Au final, difficile de résister à ce concept contagieux, qui contrairement au Banquier ne capitalise pas trop sur les suspenses indument prolongés (bien qu’une diffusion sur 60 minutes aurait suffi). Il s’agit d’un bon divertissement, dans une formule accrocheuse. La lutte sera chaude les jeudis soirs, alors que Véronique Cloutier offre aussi du bonbon avec 1res fois à Radio-Canada. À vos enregistreurs tous!

Découvrez ici tout ce que vous devez savoir sur Face au mur.

Stéphanie Nolin Littéraire de formation, passionnée du septième art, téléphile, mélomane curieuse, blogueuse culinaire en dilettante, férue de mots et de culture. Après une incursion prolongée dans le monde des communications universitaires, elle peut maintenant dire qu'elle concilie travail et passion en écrivant pour Cinoche.com et Showbizz.net... et elle ne s'en plaint pas du tout.