Fugueuse à TVA : Actuel, pertinent et percutant

,

L’auteure Michelle Allen signe de nouveau une série-événement qui cognera fort.

Fugueuse a tout pour marquer les esprits et initier des conversations sérieuses dans les familles québécoises. Les performances d’acteurs sont justes, le sujet est brûlant d’actualité – de nombreux cas similaires ont été répertoriés dans les médias dans la dernière année – et la réflexion est nécessaire. TVA frappera fort avec ce nouveau projet percutant.

L’histoire va comme suit : Fanny a tout de l’adolescente typique de 16 ans. Issue d’un milieu aisé, la jolie jeune femme, adepte de danse, rêve de liberté et de pouvoir vivre sa première relation amoureuse au grand jour. Ses parents, bien intentionnés, mais un peu trop contrôlants, ne l’entendent pas de la même manière. Après un désaccord avec ceux-ci qui la prive d’un voyage à New York avec ses amis, Fanny fera la connaissance de Natacha, une femme émancipée qui lui présentera Damien. Ce qui se dessine d’abord comme un véritable conte de fée, voire une histoire d’amour, se transformera rapidement en une aventure troublante, dans laquelle Fanny deviendra de plus en plus captive. Les apparences sont parfois trompeuses…

Avec Pour Sarah, le précédent projet de l’auteure Michelle Allen, on pensait avoir été témoins du pire cauchemar que des parents peuvent vivre : un grave accident de voiture pour leurs adolescents intoxiqués. Pourtant, une fois de plus, l’auteure nous fait voir une descente aux enfers en abordant avec finesse et nuances l’exploitation sexuelle des adolescentes. Il est si facile qu’une vie bascule, sous l’influence d’un fin manipulateur… Inquiétant au possible, ce sujet ne manquera pas de troubler les parents en explorant les facteurs qui amènent une jeune femme à chuter, alors qu’elle n’y était pas prédestinée.

Heureusement, le jeu exemplaire des acteurs et la réalisation jeune et dynamique d’Éric Tessier font en sorte que cette série intéressera autant les adolescents que les adultes. Certes, il y a des scènes bouleversantes, de la nudité et la brutalité sera au rendez-vous, mais le tout est sans aucun doute nécessaire.

Dans ce cadre, la jeune Ludivine Reding brille de mille feux. On s’attache à son adolescente imparfaite qui cherche tellement à s’émanciper qu’elle n’écoute plus sa petite voix intérieure. Dans la peau de ses parents, Lynda Johnson et Claude Legault transmettent bien l’angoisse et l’impuissance. Quant à Jean-François Ruel, il s’avère parfaitement crédible en prédateur intrigant. Captif dès les premières minutes, le téléspectateur voudra absolument connaître la fin de cette histoire.

Avec ses 10 épisodes qui s’annoncent hautement déroutants, Fugueuse est une série à mettre à votre horaire cet hiver. À l’antenne de TVA dès le lundi 8 janvier à 21 h

Consultez notre calendrier de la rentrée télé de l’hiver 2018 ici.

Stéphanie Nolin Littéraire de formation, passionnée du septième art, téléphile, mélomane curieuse, blogueuse culinaire en dilettante, férue de mots et de culture. Après une incursion prolongée dans le monde des communications universitaires, elle peut maintenant dire qu'elle concilie travail et passion en écrivant pour Cinoche.com et Showbizz.net... et elle ne s'en plaint pas du tout.

Aimez-nous sur Facebook

Showbizz.net