Préfère novembre : Louis-José Houde nous prouve qu’il est encore le meilleur

,

Malgré le nombre incalculable d’humoristes sur le circuit, il n’y a personne d’aussi bon que lui.

coup_de_coeur_spectacle_small

J’ai vu beaucoup de spectacles d’humour dans ma vie, mais mon préféré reste encore à ce jour « Suivre la parade » de Louis-José Houde. Jamais, depuis, je ne me suis levée pour un standing ovation avec cette même impulsion de joie que m’a procuré ce spectacle. Depuis ce jour (et probablement même avant cela), Louis-José Houde est pour moi le meilleur de sa profession.

Comme je ne suis pas la seule au Québec à avoir cette opinion, les billets pour son quatrième one-man-show se sont vendus comme des petits pains chauds. L’humoriste devait arriver avec du matériel solide pour combler les attentes titanesques de son public d’invétérés. Celui qui a fait sa réputation sur son débit rapide et sa gestuelle unique ne déçoit pas, au contraire.

Dans ce nouveau spectacle, Louis-José Houde ose aborder des thématiques graves, comme la mort, le racisme, l’homophobie, le gaspillage de l’eau potable et le consentement sexuel (le sujet le plus d’actualité en ce moment), avec désinvolture et bonhommie. Ce qui ne signifie pas, en revanche, que ses propos ne portent pas à réfléchir. J’avoue que je ne verrai peut-être plus les glissades d’eau de la même façon à partir de maintenant…

« As-tu déjà jeté des vidanges ailleurs que chez vous?
Tu te sens comme un gangster de l’ordure! »

Évidemment, l’humoriste y va aussi de réflexions plus légères, abordant ses problèmes de fosse septique au chalet et dressant un portrait loufoque de la vénérable cabine téléphonique. Louis-José Houde a une façon bien particulière de décortiquer l’humain (peut-être c’est parce qu’il prend le temps parfois de regarder dans le vide, comme il le mentionne dans son nouveau spectacle). Il arrive à nous faire prendre conscience de nos petits travers avec tendresse. L’amour pour son public transparaît dans chacune de ses répliques et c’est probablement l’une des raisons pour lesquelles les Québécois l’aiment tant.

Louis-José livre ses textes – savamment écrits – avec une précision rarement égalée en humour au Québec. Je ne pourrai le répéter suffisamment : Louis-José Houde est le meilleur de sa profession. Préfère novembre n’en est qu’une preuve supplémentaire. La fille qui l’a vu sept fois en spectacle jusqu’à maintenant manque-t-elle d’objectivité? À vous de juger, mais, je considère que ce soir, les rires forts et francs de cette salle comble m’ont donné raison.

À noter que Simon Gouache, qui assure la première partie du spectacle, était particulièrement efficace. Un humoriste à surveiller!

Elizabeth Lepage-Boily Cinéphile et télévore depuis qu'elle a appris à faire fonctionner la télécommande, Elizabeth, critique et journaliste depuis neuf ans pour le site Cinoche.com, est persuadée qu'elle exerce le plus beau métier du monde. Auteure d'une série de romans jeunesse à succès (intitulée « Maude »), Elizabeth a bien l'intention de se dépasser et de partager ses passions et son amour des mots et des arts avec ses lecteurs, tous médiums confondus.