Sébastien Benoît s’avoue jaloux de la liberté de Jay Du Temple à l’animation d’OD

,

L’ancien animateur d’Occupation Double était de passage sur le plateau d’OD+ en direct ce dimanche.

« J’envie un peu Jay », mentionne d’abord l’animateur de la neuvième saison d’Occupation Double, qui avait un style très formel à l’époque. « Je faisais ça presque comme un quizz », précise-t-il.

« Jay, on le laisse probablement faire ce qu’il fait de mieux dans la vie, c’est-à-dire de l’humour. Je me rappelle après le premier show, quand on a annoncé qu’il allait y avoir un deuxième tapis rouge, sa réplique :  la sens-tu la bisbille? J’ai écrit à Jay pour lui dire à quel point je le trouvais chanceux d’avoir pu dire ça. »

« Il fait très bien son travail. Il reste fidèle de ce que je connais de ce gars-là. Il a l’air de beaucoup s’amuser. »

« C’est correct que l’animation soit rendue ailleurs. C’est le renouveau de OD. On est rendu à V. Il amène son style et sa couleur, moi je suis très à l’aise avec ça! »

Sébastien Benoît en a aussi profité pour donner son opinion sur cette nouvelle cuvée.

« C’est une année all-star, je dois le dire », souligne-t-il. « Il y a des triangles amoureux, beaucoup de testostérone. Il y a des filles qui pètent leurs coches. [...] C’est une belle année. Il y a beaucoup de potentiel. J’avais beaucoup aimé notre année en Californie, mais à la semaine 5 ou 6, tout le monde était déjà en couple et ça nous avait causé des problèmes. Là, ce n’est pas encore précis. »

Rappelons que nous avons eu droit à une élimination surprenante cette semaine alors qu’un gars et une fille (pas du tout ceux qu’on croyait) ont quitté simultanément l’aventure.

Elizabeth Lepage-Boily Cinéphile et télévore depuis qu'elle a appris à faire fonctionner la télécommande, Elizabeth, critique et journaliste depuis neuf ans pour le site Cinoche.com, est persuadée qu'elle exerce le plus beau métier du monde. Auteure d'une série de romans jeunesse à succès (intitulée « Maude »), Elizabeth a bien l'intention de se dépasser et de partager ses passions et son amour des mots et des arts avec ses lecteurs, tous médiums confondus.