Max et Livia, produite par Juste pour rire, a failli être retirée des ondes par VRAK

,

Maxim Martin a discuté de la chose avec Guy A. Lepage lors de son passage à Tout le monde en parle ce dimanche.

Dans toute cette polémique entourant Gilbert Rozon, la chaîne jeunesse VRAK a cru à un moment qu’il serait peut-être préférable de retirer la série Max et Livia des ondes, étant donné que celle-ci était produite par Juste pour rire.

Sur le plateau de Tout le monde en parle dimanche dernier pour parler du nouveau Festival du rire de Montréal, l’humoriste Maxim Martin est revenu sur les évènements.

« Mes premières pensées ont été vers ma fille, qui déjà traversait une période très difficile », a-t-il expliqué à Tout le monde en parle. Mentionnons que la jeune Livia Martin a perdu son petit copain dans un tragique accident cet automne.

« C’était juste inconcevable que ma fille de 16 ans soit impliquée dans une boîte dont le dirigeant est accusé de tous ces gestes odieux là. C’était inconcevable pour moi que je contribue à une rentrée d’argent dans cette boîte-là. »

« Quand j’ai pris ma décision de retirer le projet, le lendemain j’ai appelé VRAK pour leur parler de ma démarche et ils m’ont vite endossé me disant même qu’ils avaient un questionnement à savoir s’ils n’allaient pas retirer la série des ondes. Là, je me suis dit : « Attends une minute là! Ma fille vient d’enterrer son chum et là elle va enterrer son show de télé? » C’est venu me chercher au plus profond. Donc, je leur ai dit : « si je reprends les droits est-ce que ça fait votre affaire? » et j’ai été endossé. »

Lisez notre critique de la charmante série jeunesse Max et Livia ici.

Elizabeth Lepage-Boily Cinéphile et télévore depuis qu'elle a appris à faire fonctionner la télécommande, Elizabeth, critique et journaliste depuis neuf ans pour le site Cinoche.com, est persuadée qu'elle exerce le plus beau métier du monde. Auteure d'une série de romans jeunesse à succès (intitulée « Maude »), Elizabeth a bien l'intention de se dépasser et de partager ses passions et son amour des mots et des arts avec ses lecteurs, tous médiums confondus.