Jean-François Mercier en a marre de se faire appeler « le gros cave »

,

L’humoriste était l’invité de Jean-Philippe Dion à La vraie nature ce dimanche.

Jean-François Mercier s’est ouvert sur beaucoup de sujets lors de sa visite au chalet de Jean-Philippe Dion pour l’émission La vraie nature. Il a notamment parlé d’idées suicidaires qu’il a eues à une certaine époque difficile de sa vie, puis a abordé le surnom de « gros cave » qui lui colle désormais à la peau.

« Quand j’ai appelé mon show, « Le gros du show cave », je pensais que le monde pognerait le second degré là-dedans. Honnêtement, je suis tanné de marcher dans la rue et de me faire appeler le gros cave », mentionne l’humoriste.

« Ça a fait son temps », ajoute-t-il, légèrement exaspéré. « Mais, honnêtement, je pense que si je n’avais pas fait ça, je n’aurais pas de carrière aujourd’hui. »

« Les gens n’ont vraiment pas de distance avec moi », poursuit-il ensuite. « C’est la grosse tape dans le dos ou ils m’en veulent. [...] Même des fois avant d’aller à l’épicerie, je me demande si j’ai si faim que ça. »

Rappelons que Jean-François Mercier a l’habitude de rabrouer sans gêne les internautes impolis envers lui.

Elizabeth Lepage-Boily Cinéphile et télévore depuis qu'elle a appris à faire fonctionner la télécommande, Elizabeth, critique et journaliste depuis neuf ans pour le site Cinoche.com, est persuadée qu'elle exerce le plus beau métier du monde. Auteure d'une série de romans jeunesse à succès (intitulée « Maude »), Elizabeth a bien l'intention de se dépasser et de partager ses passions et son amour des mots et des arts avec ses lecteurs, tous médiums confondus.